Public tenders for consultant in Togo

Find all Consulting tenders in the world.
Finding business opportunities has never been easier.

Results for consulting. Make a new search!

Consultant National pour la réalisation de l’enquête de prévision Macroéconomique 2017

TOGO - TOGO | Published June 30, 2017  -  Deadline July 14, 2017
cpvs

Consultant National pour la réalisation de l’enquête de prévision Macroéconomique 2017 Pour la cinquième édition de l’enquête de prévision Macroéconomique au Togo, le Bureau du PNUD lance un appel à candidatures pour le recrutement d’un Consultant National pour la réalisation de l’enquête de prévision Macroéconomique 2017 Le consultant sera chargé, entre autres, de la réalisation de l’échantillonnage, de la formation des enquêteurs, des pondérations, de l’apurement, du traitement et de l’analyse des données issues de l’enquête. Il sera assisté d’une équipe composée d’un coordonnateur, d’un contrôleur, d’une dizaine d’enquêteurs et de cinq opérateurs de saisies.Pour être éligible le consultant doit :Disposer d’un diplôme d’études universitaires de niveau BAC + 5 minimum en sciences économiques, en statistiques ou dans les domaines connexes.Avoir une expérience professionnelle avérée d’au moins trois (03) ans en statistiques et économétrie en utilisation des logiciels de traitement de données statistiques et en gestion de bases de données.Avoir une expérience dans la pratique des enquêtes dans un institut ou école de statistique ;Avoir une expérience avérée en techniques de sondage et d’échantillonnage ;Avoir une expérience avérée dans la conduite d’une enquête de conjoncture et ou de prévision dans un organisme privé ou public.Toutes les autres conditions/exigences de la présente invitation à soumissionner figurent dans les termes de référence disponibles sur le site web du PNUD à l’adresse http://procurement-notices.undp.org/Les propositions doivent être déposées sous plis fermé au bureau du PNUDProgramme des Nations Unies pour le développement40, Avenue des Nations Unies BP 911 Lomé, Togoavec la mention : « Consultant National pour la réalisation de l’enquête de prévision Macroéconomique 2017 » au plus tard le 14 juillet 2017 à 17 heures

Consultant Individuel pour la relecture de la politique de l’Energie

UNDP Country Office - TOGO | Published May 5, 2017  -  Deadline May 29, 2017
cpvs

Consultant Individuel pour la relecture de la politique de l’EnergieLocation : Lomé, TOGOApplication Deadline : 16 mai 2017 (date prolongée au 29 mai 2017)Type of Contract : Contrat IndividuelLanguages Required : Français / AnglaisDuration of Initial Contract : 8 jours ouvrables (voir TDR)Date du début de la mission 19 mai 2017Toute demande de clarification doit être adressée par courrier électronique à l'adresse e-mail clarification.tg@undp.org avec copie à piero.emanuele.franceschetti@undp.org . Le PNUD Togo enverra une copie écrite de la réponse à tous les candidat(e)s qui ont manifesté leur intérêt à cet avis d’appel à candidatures sans mentionner la source de la requête.BackgroundLe Togo a élaboré sa politique nationale de l’énergie en 2011. Cependant, cette politique n’a pas été adoptée par le Gouvernement et n’a pas été mise en œuvre.Le Gouvernement s’est engagé depuis quelques années dans la définition des outils de mise en œuvre de sa politique de développement. L’un de ses outils indispensables à un développement économique et sociale durable est la politique de l’énergie.De même, à l’aune de l’adoption du programme de développement durable, de l’Agenda 2063 de l’Union Africaine, de l’accord de Paris sur le climat, des recommandations du sommet de Quito en Equateur sur l’habitat, des exigences d’inclusion sociale et de l’ambition d’émergence du Togo, traduit dans le discours de société du Chef de l’Etat, l’énergie a une place centrale dans les stratégies de développement.La formulation en cours du Plan National de Développement du Togo pour la période 2018-2022 requiert la mise à jour et l’adoption effective de la politique énergétique du pays, sa stratégie et son plan d’action. Toutes les analyses nationales et internationales récentes indiquent que le gap énergétique actuel est de nature à s’aggraver si une politique énergétique plus proactive n’est pas mise en œuvre à brève échéance. Outre son impact criant sur les perspectives d’industrialisation du pays, la donne énergétique conditionne la préservation des écosystèmes naturels du Togo et ses performances en matière de développement humain.Une démarche participative a été utilisée pour l’actualisation de la politique énergétique et la définition de son plan d’actions. Cette démarche prend appui sur les cadres du ministère de l’énergie et des mines et de la planification du développement. Elle a mis contribution les responsables de la Compagnie Energétique Electrique du Togo (CEET)et la Compagnie Energétique du Bénin (CEB). Elle a abouti à la disponibilité des premiers drafts de ces documents qui seront revus par le Comité de pilotage mis en place à cet effet et qui est composé d’un large éventail de parties prenantes.A cette étape, une expertise externe est requise pour la relecture desdits documents. ObjectifsL’objectif de la mission est d’améliorer le document de politique de l’énergie et son plan d’actions. Plus spécifiquement, il s’agira de :• S’assurer de la prise en compte des engagements internationaux du pays,• S’assurer de la cohérence entre les besoins énergétique du pays au vue de ses priorités de développement et les objectifs du document de politique• Raffiner, si besoin, la chaine d’impacts des éléments de la politique• Améliorer le cadre logique• Proposer un cadre de suivi réaliste• Intégrer des suggestions d’amélioration sur le diagnostic et les orientations politiques.• Relire le Plan stratégique de développement du secteur énergétique au Togo et suggérer des améliorations.• Tout autre commentaire jugé utileCette relecture doit tenir compte non seulement des contexte et spécificités togolais mais également s’inscrire dans la logique et la démarche du développement durable et de l’accord de Paris sur le Climat.Duties and ResponsibilitiesRésultats attendus de la missionLa mission du consultant doit aboutir aux résultats ci-après: Les lacunes et contraintes en matière technique, financière, en renforcement des capacités et en transfert de technologie sont connues en vue de mettre en œuvre la CCNUCC ; Les besoins techniques, financiers, en renforcement des capacités et en transfert de technologies pour l’adaptation et l’atténuation des changements climatiques au Togo sont analysés et priorisés ; Les besoins du Togo en matière de renforcement des capacités, de transfert de technologie et d'aide financière sont connus et présentés en vue de la mobilisation des ressources ; Les informations sur l'aide reçue et promise au dans la lutte contre les changements climatiques sont connues. Mandat du consultantA l’issue de la mission, le (la) Consultant (e) devra fournir un rapport de mission récapitulant les propositions d’amélioration et les amendements apportés aux documents ainsi que les livrables ci-dessous.Livrables attendues• Une première version des documents de politique et de Plan stratégique de développement du secteur énergétique au Togo avec les amendements proposés au bout de 5 jours ouvrables• Une version finale desdits documents après des échanges avec le PNUD et le Ministère des Mines et de l’Energie.• Un rapport de mission.Required Skills and ExperienceProfil du consultantLe (la) consultant(e) mandaté(e) pour cette mission devra être titulaire d’un diplôme de troisième cycle en planification ou ingénierie de l’énergie.ExpérienceAu moins dix (10) années d’expérience professionnelle.• Connaissance/expérience du contexte du développement au Togo• Connaissance du secteur de l’énergie en Afrique subsaharienne• Connaissance de la problématique de l’énergie dans le contexte du développement durable• Connaissance de la formulation des politiques énergétiquesLe (la) consultant (e) doit faire preuve des capacités élevées d’analyse de politiques et stratégies et des programmes sectoriels.Durée de la missionLa mission se déroulera à distance sur 8 jours ouvrables.La Proposition doit être soumise par e-mail à l’adresse procurement.tg@undp.org, ou déposée sous pli fermé au siège du PNUD (40, avenue des Nations Unies, à Lomé). La mention «Consultant Individuel pour la relecture de la politique de l’Energie» devra figurer sur le pli déposé ou en objet de l’e-mail envoyé.

Consultant International chef de mission de l’évaluation finale du Plan-cadre des Nations Unies pour l’Aide au développement 2014 - 2018

PNUD TOGO - TOGO | Published July 5, 2017  -  Deadline July 25, 2017
cpvs

AVIS DE RECRUTEMENT Recrutement d'un Consultant International, Chef de mission pour l’évaluation finale du Plan-Cadre des Nations Unies pour l’Aide au Développement 2014 – 2018Dans le cadre de l’évaluation finale du Plan-cadre des Nations Unies pour l’Aide au Développement au Togo pour le cycle 2014 – 2018, le Bureau du PNUD lance, pour le compte du système des Nations Unies au Togo, un appel à candidatures pour le recrutement de sept (7) consultants. La mission de ces consultants est de mesurer la contribution des Nations Unies à l’atteinte des objectifs nationaux de développement, plus spécifiquement les trois effets stratégiques contenus dans le Plan-Cadre :Effet 1 : Amélioration de la sécurité alimentaire, de la résilience des communautés aux changements climatiques et de l’accès des jeunes et des femmes à l’emploi (2 consultants nationaux) ;Effet 2 : Accès plus équitable des populations, notamment les plus vulnérables aux services sociaux de base de qualité (2 consultants nationaux) ;Effet 3 : Amélioration des capacités institutionnelles, la modernisation de l’Etat, la consolidation de la paix, de la démocratie et la promotion des droits de l’homme (2 consultants nationaux) .Toutes les conditions/exigences du présent appel à candidatures pour le consultant international sont détaillées dans des termes de référence en annexe. pour chaque profil de consultant, à savoir :Les propositions doivent être déposées au plus tard le 25 juillet 2017 à 17 heures

RECRUTEMENT D’UN(E) CONSULTANT(E) NATIONAL(E) CHARGE(E) D’ELABORER UNE STRATEGIE DE COMMUNICATION POUR LE PNRCME-DD

PNUD TOGO - TOGO | Published September 13, 2017  -  Deadline September 30, 2017
cpvs

Le développement durable impose aux différents segments de la société (décideurs et responsables des institutions des secteurs public et privé, société civile, communautés, partenaires techniques et financiers nationaux et internationaux, diaspora, etc.) d’agir en synergie pour l’atteinte des 17 objectifs communs universellement retenus et censés contribuer au bien-être des générations présentes, tout en préservant les chances, pour les générations futures, de mener également une vie décente et productive.La mission sera composée d’un (01) consultant international et d’un (01) consultant national qui travailleront en synergie d’abord et en collaboration avec l’équipe de coordination du PNRCME-DD, le ministère de la Planification du Développement, les ministères en charge de la Fonction Publique et de la communication, le Secrétariat Général du Gouvernement, les autres secteurs ministériels clefs, le PNUD, les PTF concernés, et le Conseiller Technique Principal du programme.Le travail de la mission se déroulera ainsi qu’il suit:étude documentaire sur les enjeux du PNRCME-DDéchange sur le contenu des documents du PNRCME-DD pour harmoniser le niveau de compréhensionorganisation du travail des consultants, contribution de l’équipe du PNRCME-DDélaboration des messages en tenant compte des différents aspects des enjeux du PNRCME-DDorganisation des messages par groupe d’acteurs et par groupe cibleprésentation du rapport provisoire de l’étude (2ème semaine de mission) et observations par les commanditaires de l’étudeatelier de validation de la stratégie (3 jours avant la fin de la mission)dépôt du rapport final (une semaine au plus tard à la fin de la mission).Le délai de soumission est le 30 septembre 2017 à 17 heures.

RECRUTEMENT D’UN(E) CONSULTANT(E) INTERNATIONAL(E) CHARGE(E) D’ELABORER UNE STRATEGIE DE COMMUNICATION POUR LE PNRCME-DD

PNUD TOGO - TOGO | Published September 13, 2017  -  Deadline September 30, 2017
cpvs

Le développement durable impose aux différents segments de la société (décideurs et responsables des institutions des secteurs public et privé, société civile, communautés, partenaires techniques et financiers nationaux et internationaux, diaspora, etc.) d’agir en synergie pour l’atteinte des 17 objectifs communs universellement retenus et censés contribuer au bien-être des générations présentes, tout en préservant les chances, pour les générations futures, de mener également une vie décente et productive.La mission sera composée d’un (01) consultant international et d’un (01) consultant national qui travailleront en synergie d’abord et en collaboration avec l’équipe de coordination du PNRCME-DD, le ministère de la Planification du Développement, les ministères en charge de la Fonction Publique et de la communication, le Secrétariat Général du Gouvernement, les autres secteurs ministériels clefs, le PNUD, les PTF concernés, et le Conseiller Technique Principal du programme.Le travail de la mission se déroulera ainsi qu’il suit:étude documentaire sur les enjeux du PNRCME-DDéchange sur le contenu des documents du PNRCME-DD pour harmoniser le niveau de compréhensionorganisation du travail des consultants, contribution de l’équipe du PNRCME-DDélaboration des messages en tenant compte des différents aspects des enjeux du PNRCME-DDorganisation des messages par groupe d’acteurs et par groupe cibleprésentation du rapport provisoire de l’étude (2ème semaine de mission) et observations par les commanditaires de l’étudeatelier de validation de la stratégie (3 jours avant la fin de la mission)dépôt du rapport final (une semaine au plus tard à la fin de la mission).Le délai de soumission est le 30 septembre 2017.

Consultant(e) international(e) pour la réalisation d’une étude sur la déconcentration des services publics assortie d’une charte de déconcentration

PNUD TOGO - TOGO | Published July 27, 2017  -  Deadline September 5, 2017
cpvs

Consultant(e) international(e) pour la réalisation d’une étude sur la déconcentration des services publics assortie d’une charte de déconcentrationL'objectif global de la mission est de contribuer à l’amélioration de la qualité du service rendu aux usagers à travers le rapprochement de l’administration des administrés, plus spécifiquement :Faire l’état des lieux de la déconcentration de l’administration publique togolaise ;Relever les forces et faiblesses de la déconcentration et procéder à leur analyse ;Définir les conditions pour l’organisation d’une déconcentration efficace de l’administration publique togolaise dans un contexte de décentralisation ;Proposer l’articulation qu’il convient de faire entre les services déconcentrés et les services locaux ;Proposer un schéma de déconcentration des services d’Etat qui tienne compte des niveaux de décentralisation et du souci de rapprochement de l’administration des administrés ;Elaborer et faire valider la charte de la déconcentrationLes termes de référence sont à télécharger.La Proposition doit être soumise par e-mail à l’adresse procurement.tg@undp.org, ou sous pli fermé à l’adresse :Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD)40, avenue des Nations UniesBP 911 – LoméAvec la mention : «Consultant(e) international(e) pour la réalisation d’une étude sur la déconcentration des services publics assortie d’une charte de déconcentration» sur le pli fermé ou en objet du mail.La Proposition doit être soumise au plus tard le 05 septembre 2017 à 17 heures.

RECRUTEMENT D’UN(E) CONSULTANT(E) NATIONAL(E) CHARGE(E) D'ELABORER UN PLAN D'ARCHIVAGE ELECTRONIQUE A LA PRIMATURE

PNUD Togo - TOGO | Published September 21, 2017  -  Deadline October 10, 2017
cpvs

RECRUTEMENT D’UN(E) CONSULTANT(E) NATIONAL(E) CHARGE(E) D'ELABORER UN PLAN D'ARCHIVAGE ELECTRONIQUE A LA PRIMATUREAvec les nouveaux enjeux de développement liés aux ODD et à l’ère du numérique, le système d’archivage doit être systématisé afin de disposer en temps réel des informations clés qui alimentent les outils de décisions du Premier Ministre. La mise en place de ce système d’archivage participera à l’amélioration de la gouvernance dans tous les secteurs de l’administration togolaise qui est un défi majeur pour le développement durable. Telle est la dynamique dans laquelle s’inscrit le Programme national de renforcement des capacités et de modernisation de l’Etat pour le Développement Durable (PNRCME-DD), adopté par le gouvernement togolais en 2015 et appuyé par le PNUD. Ce programme traduit la volonté du gouvernement de bâtir des capacités réelles de conception et d'exécution de politiques et programmes de développement durable. Aussi, le PNUD en collaboration avec l’UNDESA apporte-t-il son appui à travers la composante 2 « Gouvernance administrative et institutionnelle » du programme 1 du CPAP (2014-2018) intitulé « Gouvernance pour l’accélération de la croissance inclusive (GOPAC) ».Pour une meilleure coordination de l’action gouvernementale, la Primature doit disposer d’informations en temps réel pour des prises de décisions rapides. Pour ce faire, un système d’archivage numérique permettant de retrouver des informations pertinentes en un temps record s’avère nécessaire. De plus, pour une exploitation efficace et efficiente du système d’archivage numérique à mettre en place, une masse critique de cadres de la Primature doit être formée pour disposer de capacités réelles à cet effet.C'est dans ce cadre que le PNUD lance cet avis pour le recrutement d'un consultant chargé de faire l’état des lieux sur la documentation et l’archivage numérique en vue de la mise en place d’un système de suivi et d'archivage numérique à la Primature.Le délai de soumission est le 10 octobre 2017.

Consultant Individuel pour accompagner le processus d’élaboration de la vision 2030 et du plan national de développement (PND)

UNDP Country Office - TOGO | Published November 7, 2016  -  Deadline November 22, 2016
cpvs

Consultant Individuel pour accompagner le processus d’élaboration de la vision 2030 et du plan national de développement (PND)Location : Lomé, TOGOApplication Deadline : 22 novembre 2016Type of Contract : Individual ContractPost Level : Consultant InternationalLanguages Required : FrançaisDuration of Initial Contract : Six (6) mois répartis sur huit (08) moisDate du début de la mission Immédiat (fin novembre 2016)BackgroundContexte et justificationAprès les expériences des plans quinquennaux dans les années 60 et 70 et des politiques d’ajustement structurel menées depuis les années 80, le Togo a opté à l’instar de la communauté internationale pour de nouvelles stratégies de lutte contre la pauvreté et pour la croissance à partir de l’année 2000 avec l’adoption des OMD. C’est ainsi que le Togo a élaboré et mis en œuvre une stratégie de développement à long terme basée sur les OMD 2006-2015, le DSRP intérimaire 2007-2008, le DSRP complet 2009-2011 et la Stratégie de Croissance Accélérée et de Promotion de l’Emploi (SCAPE) pour la période 2013-2017. La mise en œuvre de ces stratégies a permis d’enregistrer des avancées notables.En effet, le rythme de développement technologique, économique et social actuel impose à nos pays et particulièrement au Togo des défis importants de développement, entre autres, en matière d’infrastructures économiques et sociales, d’éducation, de santé, d’alimentation, d’emploi, d’aménagement du territoire et de protection de l’environnement.C’est ainsi que le Gouvernement togolais a pris la décision d’entreprendre l’étude prospective pour l’élaboration de la vision Togo 2030, décision qui a été entérinée par l’Assemblée Nationale lors de l’adoption en juin 2010 de la déclaration de politique générale du gouvernement, en vue de permettre au pays de disposer d’un outil de planification à long terme qui sera décliné à des plans nationaux de développement à moyen terme.ObjectifL’objectif global de la mission est d’assister le Ministère de la Planification du Développement dans le processus d’élaboration de la vision Togo 2030 et du plan national de développement (PND) 2017-2021.De façon spécifique, il s’agira :i. de renforcer les outils techniques et méthodologiques existants ;ii. d’améliorer les capacités d’action des parties prenantes du processus et de proposer un cadre stratégique d’analyse prospective et d’élaboration de la vision à long terme et du plan national de développement à moyen termeDuties and ResponsibilitiesSous l’autorité du Directeur Général de la Planification et du Développement et sous la supervision du Conseiller Principal du Bureau du PNUD, le consultant international exécutera, les tâches ci-après :- Revisiter les documents de cadre stratégique (note conceptuelle, termes de référence, budget);- Proposer des orientations pour améliorer la feuille de route ;- Procéder au renforcement des capacités des ressources humaines devant conduire ou appuyer le processus ;- Accompagner la finalisation du document de diagnostic ;- Appuyer la construction des scénarii ;- Accompagner l’analyse des domaines d’intervention ou axes d’interventions et les sous-systèmes ;- Proposer un canevas-type de rédaction de la vision et du PND ;- Appuyer la rédaction de la vision et du PND jusqu’à la finalisation ;- Assurer le contrôle qualité des différents produits découlant du processus ;- Proposer un cadre institutionnel de pilotage du processus.Le Consultant travaillera avec les équipes techniques mises en place et les consultants nationaux.Au terme de la consultation, les documents ci-après devront être disponibles :1- une note conceptuelle finalisée;2- une feuille de route consensuelle finalisée;3- des termes de références finalisées ;4- un budget final ;5- une cinquantaine de cadres formés pour conduire ou appuyer le processus et un rapport de formation faisant ressortir les résultats et les recommandations;6- un rapport final du diagnostic enrichi;7- des scénarii conçus ;8- des domaines et axes d’intervention identifiés ;9- un canevas de la vision élaboré ;10- un canevas du PND élaboré ;11- versions provisoire et finale du PND ;12- versions provisoire et finale de la vision.Résultats attendus de la mission1- Une note conceptuelle finalisée;2- une feuille de route consensuelle finalisée;3- des termes de références finalisées ;4- un budget final ;5- une cinquantaine de cadres formés pour conduire ou appuyer le processus et un rapport de formation faisant ressortir les résultats et les recommandations;6- un rapport final du diagnostic enrichi;7- des scénarii conçus ;8- des domaines et axes d’intervention identifiés ;9- un canevas de la vision élaboré ;10- un canevas du PND élaboré ;11- versions provisoire et finale du PND ;12- versions provisoire et finale de la vision. CompétencesValeurs intrinsèques : démontrer son intégrité en se conformant aux valeurs et aux normes morales de l'ONU ; s’inscrire dans la vision, la mission, et favoriser la réalisation des objectifs stratégiques du PNUD ; démontrer sa capacité à exercer dans un environnement multiculturel sans discrimination de genre, de religion, de race, de nationalité et de sensibilité ; démontrer la rigueur dans le travail, une grande disponibilité, une aptitude à travailler en équipe et un esprit d’initiative élevé.Professionnalisme: aptitude à faire des analyses, à en tirer des conclusions pertinentes et à faire des propositions constructives; capacité à rédiger des rapports de qualité en français.Leadership: aptitude à travailler au sein d’une équipe pluridisciplinaire de haut niveau et à insuffler une dynamique de changement. Planification et organisation: faire preuve d'une aptitude à planifier et à organiser son propre travail.Communication: être capable d’écrire de façon claire et concise et de bien s’exprimer oralement.Aptitude technologique: bonne maîtrise de l’outil informatique (Word, Excel, Power point, Outlook)Travail en groupe: aptitude à interagir, à établir et à maintenir les relations de façon effective aussi bien avec les collègues, le supérieur hiérarchique qu'avec des personnes ayant des cultures différentes, d’autres partenaires nationaux et internationaux.Qualifications et expériences requisesÉducation:• Diplôme de BAC+5 au moins en politique économique, économie du développement, finances publiques, administration, statistiques ou équivalent (profil de macro-économiste, d’économiste planificateur, d’économiste du développement).Expérience :• Au moins 10 ans d’expérience professionnelle :(i) avoir accompagné/appuyé/élaboré au moins deux (02) documents de vision prospective à long terme et au moins trois (3) plans nationaux de développement dans des pays de la sous-région ouest africaine ou de l’Afrique ; (ii) avoir la maîtrise des outils de prospective, de la planification et de cadrage stratégique ;(iii) disposer d’une bonne maitrise des logiciels de modélisation et logiciel de prospective (Micmac).Langue:La langue de travail au Togo est le Français. Une parfaite maîtrise du français est exigée. Une bonne maîtrise de l’anglais constitue un atout.Durée de la mission :La durée de la mission est de six (6) mois répartis sur huit (08) mois.Documents à inclure dans la soumission de la propositionLes Consultant(e)s intéressé(e)s doivent présenter un dossier de candidature comprenant les éléments suivants:Une Proposition Technique: (enveloppe/Fichier N°1)• Note explicative sur la compréhension des Termes de Référence et les raisons de la candidature;• Brève présentation de l’approche méthodologique (assortie d’un chronogramme) et de l’organisation de la mission envisagée;• CV incluant : L’expérience acquise dans des projets similaires et au moins 3 références;• P11 dûment rempli et signé (téléchargeable à l’adresse : http://www.tg.undp.org/content/dam/togo/docs/P11_Personal_history_form.doc.Une Proposition Financière: Prix forfaitaire (enveloppe/Fichier N°2)La proposition financière sera soumise sur la base de l’approche forfaitaire.La proposition financière prévoit un montant forfaitaire et précise les modalités de paiement sur base de produits/delivrables précis et mesurables (qualitatifs et quantitatifs) même si les paiements seront effectués par tranches ou en une seule fois à l'achèvement total du contrat. Elle doit être libellée en FCFA / USD.Afin de faciliter la comparaison des offres financières par le service demandeur, le consultant devra fournir une ventilation de ce montant forfaitaire. Les consultants doivent indiquer/détailler dans leurs propositions financières les coûts des billets d’avions aller-retour (le cas échéant / if applicable), les honoraires, les frais de séjour et le nombre de jours de travail prévus. Le PNUD n'accepte pas les coûts de voyage qui excèdent ceux du billet en classe économique. Si un consultant désire voyager en classe supérieure, il devra le faire sur ses ressources propres.En cas de voyages non prévus dans les TDR, le paiement des coûts de voyage (y compris les billets d’avion, l’hébergement, et les dépenses des terminaux) doit être convenu entre le Bureau du PNUD et le consultant individuel avant le voyage et devra être remboursé.Par ailleurs, les candidats voudront bien noter que les paiements ne pourront être effectués que sur la base des produits livrés, c'est à dire sur présentation du résultat des services spécifiés dans les TdR et après acceptation du responsable désigné par le PNUD.Les candidats pourront être invités ou contactés par téléphone à la fin du processus d’évaluation technique. Aucune note ne sera donnée à cet entretien, mais il sera utilisé pour valider les points donnés au cours de l’évaluation technique et permettra de mesurer/évaluer la bonne connaissance du candidat de l’objet des TDR.EvaluationAnalyse cumulative (Note Pondérée)Le contrat sera attribué au/à la consultant(e) dont l'offre aura été évaluée et ayant reçu la note la plus élevée sur l’ensemble préétabli des critères pondérés technique et financier spécifiques à cette invitation.Pondération: la pondération retenue, pour l’évaluation des offres, est la suivante:• Pourcentage de l’offre technique: 70%;• Pourcentage de l’offre financière: 30%.Seuls les candidats ayant obtenu un minimum des 49 points seront pris en considération pour l'évaluation financière. Après vérification de l'adéquation entre les propositions financière et technique, chaque offre financière recevra une note financière (Nf) calculée par comparaison avec la proposition financière la moins disante (Fm) de la manière suivante : Nf = 30 x Fm / F (F étant le montant de la proposition financière évaluée).Pour finir, les propositions seront classées en fonction de leurs notes technique (Nt) et financière (Nf) combinées, avec application des pondérations (70% pour la proposition technique ; 30% pour la proposition financière) pour aboutir à une note globale (NG = Nt+Nf). L’Offre sera adjugée à l’égard de la soumission ayant obtenu la note totale pondérée la plus élevée tout en tenant compte des principes généraux du PNUD (coût et efficacité). Le PNUD ne s’engage en aucun cas à choisir forcément le Consultant offrant le plus bas prix. Principaux critères de sélectionEligibilité pour l'évaluation technique (Oui/Non)• Diplôme de BAC+5 au moins en politique économique, économie du développement, finances publiques, administration, statistiques ou équivalent (profil de macro-économiste, d’économiste planificateur, d’économiste du développement).Expérience :• Au moins 10 ans d’expérience professionnelle :(i) avoir accompagné/appuyé/élaboré au moins deux (02) documents de vision prospective à long terme et au moins trois (3) plans nationaux de développement dans des pays de la sous-région ouest africaine ou de l’Afrique ; (ii) avoir la maîtrise des outils de prospective, de la planification et de cadrage stratégique ;(iii) bonne maitrise des logiciels de modélisation et logiciel de prospective (Micmac).Notation de l'offre technique (70 points)• Expérience similaire dans l’accompagnement et l’élaboration des documents de vision prospective à long terme et des plans nationaux de développement dans des pays de la sous-région ouest africaine ou de l’Afrique (20 pts) ;• Connaissance des outils de prospective, de la planification et de cadrage stratégique (20 pts) ;• Niveau de compréhension par le consultant de la mission/Cohérence de la proposition du consultant avec les TdR/planning de la mission (30 pts).La Proposition doit être soumise par e-mail à l’adresse procurement.tg@undp.org ou déposée sous pli fermé au siège du PNUD (40, avenue des Nations Unies, à Lomé). La mention «Consultant Individuel pour accompagner le processus d’élaboration de la vision 2030 et du plan national de développement (PND)» devra figurer sur le pli déposé ou en objet de l’e-mail envoyé.

Consultant Individuel pour accompagner le processus d’élaboration de la vision 2030 et du plan national de développement (PND)

UNDP Country Office - TOGO | Published December 9, 2016  -  Deadline December 18, 2016
cpvs

Consultant Individuel pour accompagner le processus d’élaboration de la vision 2030 et du plan national de développement (PND)Location : Lomé, TOGOApplication Deadline / Délai : 18 décembre 2016Type of Contrat : Contrat IndividuelPost Level / Niveau : Consultant InternationalLangue : FrançaisDurée du Contrat : Six (6) mois répartis sur huit (08) moisDate du début de la mission Immédiat (décembre 2016)Contexte et justificationAprès les expériences des plans quinquennaux dans les années 60 et 70 et des politiques d’ajustement structurel menées depuis les années 80, le Togo a opté à l’instar de la communauté internationale pour de nouvelles stratégies de lutte contre la pauvreté et pour la croissance à partir de l’année 2000 avec l’adoption des OMD. C’est ainsi que le Togo a élaboré et mis en œuvre une stratégie de développement à long terme basée sur les OMD 2006-2015, le DSRP intérimaire 2007-2008, le DSRP complet 2009-2011 et la Stratégie de Croissance Accélérée et de Promotion de l’Emploi (SCAPE) pour la période 2013-2017. La mise en œuvre de ces stratégies a permis d’enregistrer des avancées notables.En effet, le rythme de développement technologique, économique et social actuel impose à nos pays et particulièrement au Togo des défis importants de développement, entre autres, en matière d’infrastructures économiques et sociales, d’éducation, de santé, d’alimentation, d’emploi, d’aménagement du territoire et de protection de l’environnement.C’est ainsi que le Gouvernement togolais a pris la décision d’entreprendre l’étude prospective pour l’élaboration de la vision Togo 2030, décision qui a été entérinée par l’Assemblée Nationale lors de l’adoption en juin 2010 de la déclaration de politique générale du gouvernement, en vue de permettre au pays de disposer d’un outil de planification à long terme qui sera décliné à des plans nationaux de développement à moyen terme.ObjectifL’objectif global de la mission est d’assister le Ministère de la Planification du Développement dans le processus d’élaboration de la vision Togo 2030 et du plan national de développement (PND) 2017-2021.De façon spécifique, il s’agira :i. de renforcer les outils techniques et méthodologiques existants ;ii. d’améliorer les capacités d’action des parties prenantes du processus et de proposer un cadre stratégique d’analyse prospective et d’élaboration de la vision à long terme et du plan national de développement à moyen termeDuties and ResponsibilitiesSous l’autorité du Directeur Général de la Planification et du Développement et sous la supervision du Conseiller Principal du Bureau du PNUD, le consultant individuel (international) exécutera, les tâches ci-après :- Revisiter les documents de cadre stratégique (note conceptuelle, termes de référence, budget);- Proposer des orientations pour améliorer la feuille de route ;- Procéder au renforcement des capacités des ressources humaines devant conduire ou appuyer le processus ;- Accompagner la finalisation du document de diagnostic ;- Appuyer la construction des scénarii ;- Accompagner l’analyse des domaines d’intervention ou axes d’interventions et les sous-systèmes ;- Proposer un canevas-type de rédaction de la vision et du PND ;- Appuyer la rédaction de la vision et du PND jusqu’à la finalisation ;- Assurer le contrôle qualité des différents produits découlant du processus ;- Proposer un cadre institutionnel de pilotage du processus.Le Consultant travaillera avec les équipes techniques mises en place et les consultants nationaux.Au terme de la consultation, les documents ci-après devront être disponibles :1- une note conceptuelle finalisée;2- une feuille de route consensuelle finalisée;3- des termes de références finalisées ;4- un budget final ;5- une cinquantaine de cadres formés pour conduire ou appuyer le processus et un rapport de formation faisant ressortir les résultats et les recommandations;6- un rapport final du diagnostic enrichi;7- des scénarii conçus ;8- des domaines et axes d’intervention identifiés ;9- un canevas de la vision élaboré ;10- un canevas du PND élaboré ;11- versions provisoire et finale du PND ;12- versions provisoire et finale de la vision.Résultats attendus de la mission1- Une note conceptuelle finalisée;2- une feuille de route consensuelle finalisée;3- des termes de références finalisées ;4- un budget final ;5- une cinquantaine de cadres formés pour conduire ou appuyer le processus et un rapport de formation faisant ressortir les résultats et les recommandations;6- un rapport final du diagnostic enrichi;7- des scénarii conçus ;8- des domaines et axes d’intervention identifiés ;9- un canevas de la vision élaboré ;10- un canevas du PND élaboré ;11- versions provisoire et finale du PND ;12- versions provisoire et finale de la vision. CompétencesValeurs intrinsèques : démontrer son intégrité en se conformant aux valeurs et aux normes morales de l'ONU ; s’inscrire dans la vision, la mission, et favoriser la réalisation des objectifs stratégiques du PNUD ; démontrer sa capacité à exercer dans un environnement multiculturel sans discrimination de genre, de religion, de race, de nationalité et de sensibilité ; démontrer la rigueur dans le travail, une grande disponibilité, une aptitude à travailler en équipe et un esprit d’initiative élevé.Professionnalisme: aptitude à faire des analyses, à en tirer des conclusions pertinentes et à faire des propositions constructives; capacité à rédiger des rapports de qualité en français.Leadership: aptitude à travailler au sein d’une équipe pluridisciplinaire de haut niveau et à insuffler une dynamique de changement. Planification et organisation: faire preuve d'une aptitude à planifier et à organiser son propre travail.Communication: être capable d’écrire de façon claire et concise et de bien s’exprimer oralement.Aptitude technologique: bonne maîtrise de l’outil informatique (Word, Excel, Power point, Outlook)Travail en groupe: aptitude à interagir, à établir et à maintenir les relations de façon effective aussi bien avec les collègues, le supérieur hiérarchique qu'avec des personnes ayant des cultures différentes, d’autres partenaires nationaux et internationaux.Qualifications et expériences requisesÉducation:• Diplôme de BAC+5 au moins en politique économique, économie du développement, finances publiques, administration, statistiques ou équivalent (profil de macro-économiste, d’économiste planificateur, d’économiste du développement).Expérience :• Au moins 10 ans d’expérience professionnelle :(i) avoir accompagné/appuyé/élaboré au moins deux (02) documents de vision prospective à long terme et au moins trois (3) plans nationaux de développement dans des pays de la sous-région ouest africaine ou de l’Afrique ; (ii) avoir la maîtrise des outils de prospective, de la planification et de cadrage stratégique ;(iii) disposer d’une bonne maitrise des logiciels de modélisation et logiciel de prospective (Micmac).Langue:La langue de travail au Togo est le Français. Une parfaite maîtrise du français est exigée. Une bonne maîtrise de l’anglais constitue un atout.Durée de la mission :La durée de la mission est de six (6) mois répartis sur huit (08) mois.Documents à inclure dans la soumission de la propositionLes Consultant(e)s intéressé(e)s doivent présenter un dossier de candidature comprenant les éléments suivants:Une Proposition Technique: (enveloppe/Fichier N°1)• Note explicative sur la compréhension des Termes de Référence et les raisons de la candidature;• Brève présentation de l’approche méthodologique (assortie d’un chronogramme) et de l’organisation de la mission envisagée;• CV incluant : L’expérience acquise dans des projets similaires et au moins 3 références;• P11 dûment rempli et signé (téléchargeable à l’adresse : http://www.tg.undp.org/content/dam/togo/docs/P11_Personal_history_form.doc.Une Proposition Financière: Prix forfaitaire (enveloppe/Fichier N°2)La proposition financière sera soumise sur la base de l’approche forfaitaire.La proposition financière prévoit un montant forfaitaire et précise les modalités de paiement sur base de produits/delivrables précis et mesurables (qualitatifs et quantitatifs) même si les paiements seront effectués par tranches ou en une seule fois à l'achèvement total du contrat. Elle doit être libellée en FCFA / USD.Afin de faciliter la comparaison des offres financières par le service demandeur, le consultant devra fournir une ventilation de ce montant forfaitaire. Les consultants doivent indiquer/détailler dans leurs propositions financières les coûts des billets d’avions aller-retour (le cas échéant / if applicable), les honoraires, les frais de séjour et le nombre de jours de travail prévus. Le PNUD n'accepte pas les coûts de voyage qui excèdent ceux du billet en classe économique. Si un consultant désire voyager en classe supérieure, il devra le faire sur ses ressources propres.En cas de voyages non prévus dans les TDR, le paiement des coûts de voyage (y compris les billets d’avion, l’hébergement, et les dépenses des terminaux) doit être convenu entre le Bureau du PNUD et le consultant individuel avant le voyage et devra être remboursé.Par ailleurs, les candidats voudront bien noter que les paiements ne pourront être effectués que sur la base des produits livrés, c'est à dire sur présentation du résultat des services spécifiés dans les TdR et après acceptation du responsable désigné par le PNUD.Les candidats pourront être invités ou contactés par téléphone à la fin du processus d’évaluation technique. Aucune note ne sera donnée à cet entretien, mais il sera utilisé pour valider les points donnés au cours de l’évaluation technique et permettra de mesurer/évaluer la bonne connaissance du candidat de l’objet des TDR.EvaluationAnalyse cumulative (Note Pondérée)Le contrat sera attribué au/à la consultant(e) dont l'offre aura été évaluée et ayant reçu la note la plus élevée sur l’ensemble préétabli des critères pondérés technique et financier spécifiques à cette invitation.Pondération: la pondération retenue, pour l’évaluation des offres, est la suivante:• Pourcentage de l’offre technique: 70%;• Pourcentage de l’offre financière: 30%.Seuls les candidats ayant obtenu un minimum des 49 points seront pris en considération pour l'évaluation financière. Après vérification de l'adéquation entre les propositions financière et technique, chaque offre financière recevra une note financière (Nf) calculée par comparaison avec la proposition financière la moins disante (Fm) de la manière suivante : Nf = 30 x Fm / F (F étant le montant de la proposition financière évaluée).Pour finir, les propositions seront classées en fonction de leurs notes technique (Nt) et financière (Nf) combinées, avec application des pondérations (70% pour la proposition technique ; 30% pour la proposition financière) pour aboutir à une note globale (NG = Nt+Nf). L’Offre sera adjugée à l’égard de la soumission ayant obtenu la note totale pondérée la plus élevée tout en tenant compte des principes généraux du PNUD (coût et efficacité). Le PNUD ne s’engage en aucun cas à choisir forcément le Consultant offrant le plus bas prix. Principaux critères de sélectionEligibilité pour l'évaluation technique (Oui/Non)• Diplôme de BAC+5 au moins en politique économique, économie du développement, finances publiques, administration, statistiques ou équivalent (profil de macro-économiste, d’économiste planificateur, d’économiste du développement).Expérience :• Au moins 10 ans d’expérience professionnelle :(i) avoir accompagné/appuyé/élaboré au moins deux (02) documents de vision prospective à long terme et au moins trois (3) plans nationaux de développement dans des pays de la sous-région ouest africaine ou de l’Afrique ; (ii) avoir la maîtrise des outils de prospective, de la planification et de cadrage stratégique ;(iii) bonne maitrise des logiciels de modélisation et logiciel de prospective (Micmac).Notation de l'offre technique (70 points)• Expérience similaire dans l’accompagnement et l’élaboration des documents de vision prospective à long terme et des plans nationaux de développement dans des pays de la sous-région ouest africaine ou de l’Afrique (20 pts) ;• Connaissance des outils de prospective, de la planification et de cadrage stratégique (20 pts) ;• Niveau de compréhension par le consultant de la mission/Cohérence de la proposition du consultant avec les TdR/planning de la mission (30 pts).La Proposition doit être soumise par e-mail à l’adresse procurement.tg@undp.org ou déposée sous pli fermé au siège du PNUD (40, avenue des Nations Unies, à Lomé). La mention «Consultant Individuel pour accompagner le processus d’élaboration de la vision 2030 et du plan national de développement (PND)» devra figurer sur le pli déposé ou en objet de l’e-mail envoyé.

Consultant international pour des missions d’appui au Ministère de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités Locales au Togo

PNUD TOGO - TOGO | Published July 27, 2017  -  Deadline September 5, 2017
cpvs

Consultant international pour des missions d’appui au Ministère de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités Locales au TogoL’objectif général de la consultation est d’accompagner le gouvernement à finaliser sa nouvelle politique nationale de décentralisation sur la base de la Feuille de route présentée au mois de décembre 2016 et mettre en place les référentiels programmatiques liés au cadre institutionnel, aux instruments de financement de la décentralisation, au développement des capacités des acteurs de la décentralisation et au dispositif de suivi/évaluation du processus de décentralisation.les résultats attendus de la mission sonts :Trois mini ateliers organisés en direction de l’Assemblée Nationale, la société civile et les médias ;Document de politique nationale de décentralisation (Cadre Stratégique de Mise en œuvre de la Décentralisation au Togo) ;Document de programme cadre multi-bailleurs d’appui à la mise en œuvre de la décentralisation, dans un contexte de développement durable, prenant en compte l’environnement national et international et comportant les conditions institutionnelles et organisationnelles d’un développement territorial durable et équilibré reposant sur une gouvernance locale concertée et sur la valorisation des potentialités des collectivités territoriales. Le document devra :Prévoir une stratégie de mise en œuvre permettant d’envisager des volets pouvant être exécutés selon des modalités souples au regard exigences/souhaits des différents PTFComprendre un chapitre traitant la question de la mobilisation des ressources pour garantir les meilleurs succès de la décentralisation au Togo.Note d’orientation stratégique des options de financement de la décentralisation y compris le FACT ;Missions de renforcement des capacités de la Cellule Technique d’Appui et de Suivi de la Décentralisation de la Direction Générale de la Décentralisation du MDTCLLes termes de référence sont à télécharger.La Proposition doit être soumise par e-mail à l’adresse procurement.tg@undp.org, ou sous pli fermé à l’adresse :Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD)40, avenue des Nations UniesBP 911 – LoméAvec la mention : «Consultant international pour des missions d’appui au Ministère de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités Locales au Togo» sur le pli fermé ou en objet du mail.La Proposition doit être soumise au plus tard le 05 septembre 2017 à 17 heures

Consultant Individuel pour la réalisation d’une étude relative à l’analyse des effectifs de l’administration publique et d’un plan national de développement des compétences

UNDP Country Office - TOGO | Published September 20, 2016  -  Deadline October 3, 2016
cpvs

Consultant Individuel pour la réalisation d’une étude relative à l’analyse des effectifs de l’administration publique et d’un plan national de développement des compétencesLocation : Lomé, TogoApplication Deadline : 3 octobre 2016Type of Contract : Contrat Individuel / Consultant NationalLanguages Required : FrançaisDuration of Initial Contract : Soixante (60) jours calendairesDate du début de la mission ImmédiatBackgroundLes quinze années de crise sociopolitique au Togo ont eu de graves répercussions sur les capacités de l’administration publique. Les conséquences de cette situation sont perceptibles à un triple niveau institutionnel, organisationnel et des ressources humaines. La faiblesse actuelle des capacités inhibe toutes les initiatives qui sont prises pour renouveler les méthodes et procédures de travail visant à augmenter les performances de l’administration togolaise. Elle constitue une entrave majeure au développement durable.Le diagnostic de la situation montre que l’administration publique se caractérise par la faiblesse du nombre des agents et des compétences disponibles, le vieillissement des effectifs et l’inadéquation entre les profils des personnels et les emplois qu’ils occupent. A cela, s’ajoute l’absence d’une vision globale de gestion des compétences au sein de l’Administration et l’inexistence d’une planification stratégique des ressources humaines. Les actions de formation conduisent à une succession d’interventions mal programmées, exécutées sans coordination interne et souvent mal adaptées aux besoins prioritaires de renforcement des capacités d’une part, l’absence d’un schéma directeur de formation et d’instruments de gestion prévisionnelle des emplois et des effectifs rendant difficile une bonne planification des besoins en formation et occasionnant une utilisation irrationnelle des ressources humaine, d’autre part.Dans ce contexte, un programme de réforme de l’administration publique a été engagé, par le gouvernement pour renforcer les capacités de l’administration et dynamiser l’appareil administratif de l’État. Les conclusions des audits stratégiques et organisationnels réalisés dans le cadre de ce programme confortent cette analyse. Il est apparu une mauvaise allocation des ressources où des cadres de conception se retrouvent aux tâches élémentaires d’exécution alors qu’au même moment, des agents de niveau inférieur occupent des postes de responsabilité.Aujourd’hui, les statistiques disponibles révèlent que les agents âgés de moins de 30 ans représentent moins de 10 % et ceux âgés de 50 ans et plus, font un peu moins du 1/3 (12 942) du total des agents en activité. Dans les dix prochaines années, 12 942 agents seront donc admis à la retraite sur un total d’environ 45000 agents.Face à ce constat, il est impératif de mettre en place, un dispositif pertinent pour planifier l’acquisition des ressources humaines et des compétences alignées annuellement sur les besoins en personnel des ministères et autres institutions.Tout compte fait, la restauration des capacités de l’administration publique togolaise s’impose comme un impératif majeur. Elle passe par la prise en compte de deux réalités importantes : (i) la faible capacité de l’École Nationale Administration (ENA) du Togo et des autres écoles et centres de formation professionnelle et technique à fournir les compétences requises, et (ii) l’absence d’instruments et d’outils adéquats de développement des compétences.Cette préoccupation est également prise en compte dans le Programme de renforcement de capacités et de modernisation de l’État pour le développement durable du Togo, à travers la composante 4 : gouvernance administrative et locale, visant le renforcement des capacités des services de l’État au niveau central et déconcentré. Elle devrait, à terme, permettre de bâtir une administration solide, innovante et performante, animée par des femmes et des hommes de qualité ».C’est dans ce contexte que les présents termes de référence sont élaborés en vue du recrutement d’un consultant pour la réalisation de l’étude relative à l’analyse des effectifs de l’administration publique (composition, catégorisation par sexe et par âge, distribution spatiale et par secteur, etc.) et d’un plan national de développement des compétences de l’administration publiqueObjectifs générale de la missionL’étude envisagée est relative à l’analyse des effectifs de l’administration publique et l’élaboration d’un plan national de développement des compétences. Elle se présente comme une recherche d’approche de solution au constat de déficit et de vieillissement marqué de l’effectif de la fonction publique en vue d’améliorer la gestion et la planification des ressources humaines dans la fonction publique. Elle doit permettre d’assurer la cohérence des différents curricula (y compris au niveau des structures privées d’enseignement et de formation) et leur articulation avec les priorités en matière de développement durable pour une meilleure adéquation formation/emploi.Objectifs spécifiquesDe façon spécifique, il s’agit pour le consultant de faire un diagnostic approfondi des effectifs de l’administration publique. Cette analyse doit : indiquer les effectifs actuels des fonctionnaires par corps, par secteur, par sexe et par âge dans l’administration publique ; décrire et préciser les profils de métiers et emplois nécessaires pour une administration de développement ; identifier les besoins organisationnels et individuels de développement des compétences adaptées aux besoins réels du pays; établir le niveau de priorité des situations problématiques dans l’administration identifier les écoles et établissements de formation adaptés aux domaines de développement des compétences ; rédiger le rapport de l’étude comportant le plan national de développement des compétences et prenant en compte les préoccupations des secteurs public et privé en lien avec la formation professionnelle et académique.RÉSULTATS ATTENDUSUn diagnostic approfondi des effectifs de l’administration publique est fait à travers : l’indication des effectifs actuels de fonctionnaires par corps, par secteur, par sexe et par âge dans l’administration publique ; la description et la précision des profils de métiers et d’emplois nécessaires pour une administration de développement ; l’identification des besoins organisationnels et individuels de développement des compétences adaptées aux besoins réels du pays; l’établissement du niveau de priorité des situations problématiques dans l’administration l’identification des écoles et établissements de formation adaptés aux domaines de développement des compétences ; la rédaction du rapport de l’étude et l’élaboration du plan national de développement des compétences prenant en compte les préoccupations des secteurs public et privé en lien avec la formation professionnelle et académique.MéthodologiePour la mission, le consultant fera une étude documentaire (consultation des documents et textes relatifs au programme de réforme et de modernisation de l’administration publique, les textes juridiques relatifs la gestion du personnel de l’État). Il procédera à des rencontres et interviews avec des responsables au sein de l’administration, à des analyses et pourra recourir à des questionnaires. Il procédera également à la rédaction du rapport d’étude. L’approche participative est indiquée.Profil du Consultant - Required Skills and ExperienceL’étude nécessite un consultant individuel/national spécialisé dans les questions de management des organisations publiques, en gouvernance administrative, en gestion des ressources humaines, et domaines connexes, titulaire d’un doctorat, DESS, DEA. Avoir au moins 10 ans d’expériences professionnelles. Avoir une bonne connaissance de l’administration publique togolaise. Expérience dans la réalisation d’un travail similaire. Une connaissance approfondie du Togo et des pays de la sous-région est un atout.Lieu et consistance de la missionLa mission se déroulera au Togo.Conformément aux objectifs spécifiques, la mission du consultant consistera à : indiquer les effectifs actuels des fonctionnaires par corps, par secteur, par sexe et par âge dans l’administration publique ; décrire et préciser les profils de métiers et emplois nécessaires pour une administration de développement ; identifier les besoins organisationnels et individuels de développement des compétences adaptées aux besoins réels du pays; établir le niveau de priorité des situations problématiques dans l’administration identifier les écoles et établissements de formation adaptés aux domaines de développement des compétences ; rédiger le rapport de l’étude et élaborer le plan national de développement des compétences prenant en compte les préoccupations des secteurs public et privé en lien avec la formation professionnelle et académique.Durée de la mission/contratLa mission va s’étendre sur une période de soixante (60) jours calendaires, à compter de la date de signature du contrat avec le consultant.RapportsLe rapport sera présenté en cinq (5) exemplaires.Une version électronique des documents provisoires et définitifs sur CD Rom sera également fournie.Documents à consulterUne documentation assez fournie relative à la présente étude sera mise à la disposition du consultant.Documents à inclure dans la soumission de la propositionLes Consultant(e)s intéressé(e)s doivent présenter un dossier de candidature comprenant les éléments suivants:Une Proposition Technique• Note explicative sur la compréhension des Termes de Référence et les raisons de la candidature;• Brève présentation de l’approche méthodologique (assortie d’un chronogramme) et de l’organisation de la mission envisagée;• CV incluant : L’expérience acquise dans des projets similaires et au moins 3 références.Formulaire P11 dûment rempli et signé (téléchargeable à l’adresse : http://www.tg.undp.org/content/togo/fr/home/operations/jobs.htmlUne Proposition Financière : Contrat/Prix forfaitaireLa proposition financière sera soumise sur la base de l’approche forfaitaire.La proposition financière prévoit un montant forfaitaire et précise les modalités de paiement sur base de produits/delivrables précis et mesurables (qualitatifs et quantitatifs) même si les paiements seront effectués par tranches ou en une seule fois à l'achèvement total du contrat. Elle doit être libellée en F CFA/XOF.Afin de faciliter la comparaison des offres financières par le service demandeur, il est demandé aux candidats au Contrat Individuel de fournir une ventilation de ce montant forfaitaire. Les consultants doivent indiquer/détailler dans leurs propositions financières, les honoraires, le nombre de jours de travail prévus, et tout autre frais nécessaire à l’exécution de la mission.En cas de voyages non prévus dans les TDR, le paiement des coûts de voyage (y compris les billets d’avion, l’hébergement, et les dépenses des terminaux) doit être convenu entre le Bureau du PNUD et le consultant individuel avant le voyage et devra être remboursé.Par ailleurs, les candidats voudront bien noter que les paiements ne pourront être effectués que sur la base des produits livrés, c'est à dire sur présentation du résultat des services spécifiés dans les TdR et après acceptation du responsable désigné par le PNUD.Les candidats pourront être invités ou contactés par téléphone à la fin du processus d’évaluation technique. Aucune note ne sera donnée à cet entretien, mais il sera utilisé pour valider les points donnés au cours de l’évaluation technique et permettra de mesurer/évaluer la bonne connaissance du candidat de l’objet des TDR.Evaluation : analyse cumulative (Note Pondérée)Le contrat sera attribué au/à la consultant(e) dont l'offre aura été évaluée et ayant reçu la note la plus élevée sur l’ensemble préétabli des critères pondérés technique et financier spécifiques à cette invitation.La pondération retenue, pour l’évaluation des offres, est la suivante:• Pourcentage de l’offre technique: 70%;• Pourcentage de l’offre financière: 30%.Seuls les candidats ayant obtenu un minimum des 49 points sur 70 seront pris en considération pour l'évaluation financière. Après vérification de l'adéquation entre les propositions financière et technique, chaque offre financière recevra une note financière (Nf) calculée par comparaison avec la proposition financière la moins disante (Fm) de la manière suivante : Nf = 30 x Fm / F (F étant le montant de la proposition financière évaluée).Pour finir, les propositions seront classées en fonction de leurs notes technique (Nt) et financière (Nf) combinées, avec application des pondérations (70% pour la proposition technique ; 30% pour la proposition financière) pour aboutir à une note globale (NG = Nt+Nf).Le marché sera attribué au consultant dont la soumission aura obtenu la note totale pondérée la plus élevée tout en tenant compte des principes généraux du PNUD (coût et efficacité). Le PNUD ne s’engage en aucun cas à choisir forcément le Consultant offrant le plus bas prix.Principaux critères de sélectionEligibilité pour l'évaluation technique (Oui/Non)• Etre titulaire d’un titulaire d’un doctorat, DESS, DEA.• Avoir au moins 10 ans d’expérience professionnelle.Notation de l'offre technique (70 points)• Expérience dans les questions de management des organisations publiques, en gouvernance administrative, en gestion des ressources humaines et domaines connexes (20 points) ;• Expérience dans la réalisation des missions/travaux similaires (20 points) ;• Connaissance de l’administration publique togolaise (10 points) ;• Niveau de compréhension par le consultant de la mission/Cohérence de la proposition du consultant avec les TDR et le planning de travail (20 points).La Proposition doit être soumise par e-mail à l’adresse procurement.tg@undp.org, ou déposée sous pli fermé au siège du PNUD (40, avenue des Nations Unies, à Lomé). La mention « Consultant Individuel pour la réalisation d’une étude relative à l’analyse des effectifs de l’administration publique et d’un plan national de développement des compétences » devra figurer sur le pli déposé ou en objet de l’e-mail envoyé.

Consultant(e) Individuel(le) pour la réalisation d’une étude relative à l’analyse des effectifs de l’administration publique et l’élaboration d’un plan national de développement des compétences

PNUD TOGO - TOGO | Published August 11, 2017  -  Deadline September 5, 2017
cpvs

Consultant(e) Individuel(le) pour la réalisation d’une étude relative à l’analyse des effectifs de l’administration publique et l’élaboration d’un plan national de développement des compétencesL’étude envisagée est relative à l’analyse des effectifs de l’administration publique d’une part et, à l’élaboration d’un plan national de développement des compétences, d’autre part. Elle se présente comme une étude diagnostique des ressources humaines de l’administration publique et une recherche d’approche de solution au constat de déficit et de vieillissement marqué des effectifs de la fonction publique en vue d’améliorer la gestion et la planification des ressources humaines dans la fonction publique. Elle doit aboutir à des propositions susceptibles d’assurer la cohérence des profils existants et sortants des écoles et centres de formation et leur conformité aux emplois disponibles au sein des administrations et aux priorités du Gouvernement pour le pilotage des politiques de développement durable.Objectifs spécifiques De façon spécifique, il s’agit pour le consultant ou la consultante de faire un diagnostic approfondi des effectifs de l’administration publique et de proposer un plan national de développement des compétences prenant en compte le genre.L’analyse doit :indiquer les effectifs actuels des fonctionnaires par corps, par secteur, par sexe et par âge dans l’administration publique ;identifier les besoins organisationnels et individuels de développement des compétences adaptées aux besoins réels du pays;établir le niveau de priorité des situations problématiques dans l’administration ;identifier les écoles et établissements de formation adaptés aux domaines de développement des compétences ;rédiger le rapport de l’étude comportant le plan national de développement des compétences et prenant en compte les préoccupations des secteurs public et privé en lien avec la formation professionnelle et académique.Durée de la mission La mission va s’étendre sur une période de quarante-cinq (45) jours calendaires en deux phases distinctes, à compter de la date de signature du contrat avec le consultant.Les termes de référence complets sont à télécharger.

Consultant Individuel (international) pour l’évaluation finale du projet PRCNDGE

UNDP Country Office - TOGO | Published June 19, 2017  -  Deadline July 5, 2017
cpvs

Consultant Individuel (national) pour l’étude sur l’évaluation des contraintes, lacunes, besoins en ressources techniques, financières et en renforcement des capacités et en transfert de technologie au Togo

UNDP Country Office - TOGO | Published March 7, 2017  -  Deadline March 20, 2017
cpvs

Etude sur l’évaluation des contraintes, lacunes, besoins en ressources techniques, financières et en renforcement des capacités et en transfert de technologie au TogoLocation : Lomé, TOGOApplication Deadline : 20 mars 2017Type of Contract : Contrat Individuel /nationalLanguages Required : Français / AnglaisDuration of Initial Contract : 20 jours ouvrablesDate du début de la mission 27 mars 2017Toute demande de clarification doit être adressée par courrier électronique à l'adresse e-mail clarification.tg@undp.org. Le PNUD Togo enverra une copie écrite de la réponse à tous les candidat(e)s qui ont manifesté leur intérêt à cet avis d’appel à candidature sans mentionner la source de la requête. Le PNUD s'engage à atteindre la diversité de la population active en termes de sexe, de nationalité et de culture. Les individus issus de groupes minoritaires, les groupes autochtones et les personnes handicapées sont également encouragés à postuler. Toutes les demandes seront traitées avec la plus stricte confidentialité.BackgroundLe Togo a ratifié la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC) en 1995 et le Protocole de Kyoto en 2004.Après la Communication Nationale Initiale (CNI) présentée à la CdP.7 à Marrakech, sa deuxième communication nationale (DCN) qui a été achevé en Décembre 2010 et sa troisième communication nationale (TCNCC), achevée en 2015, conformément à ses engagements au titre de la Convention Cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) et à la décision 17/CP.8, le Togo a lancé en septembre 2015 la préparation de son Premier Rapport Biennal Actualisé (PRBA) avec l’appui technique et financier du Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM) et du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD).La préparation du premier rapport biennal actualisé du Togo sur les changements climatiques répond aux décisions 1/CP.16 et 2/CP.17 qui en définissent les méthodologies et les procédures pour la préparation et la soumission au secrétariat de la CCNUCC, des rapports biennaux actualisés.Ainsi, conformément aux recommandations des paragraphes 11 à 13 de la décision 2/CP.17 de la CCNUCC, annexe III, le Togo s’est engagé, avec l’appui du FEM et du PNUD, dans le processus de préparation de son premier rapport biennal actualisé depuis septembre 2015.Dans le cadre de la préparation de son Premier Rapport Biennal Actualisé (PRBA), le Togo doit actualiser plusieurs études dont l’étude sur l’évaluation des contraintes, lacunes, besoins en ressources techniques, financières et en renforcement des capacités et en transfert de technologie.Cette étude, qui est une actualisation de celle réalisée dans le cadre de la TCNCC, permettra de relever les difficultés et les lacunes et d’actualiser et d’intégrer les besoins en renforcement des capacités, les besoins de financement et la stratégie appropriée de mobilisation des ressources, les besoins en transfert de technologies et de savoir-faire, comme l'exigent les paragraphes 14 à 16 de la décision 2/CP.17 de la CCNUCC, annexe III.ObjectifsL’objectif de la consultation est d’actualiser l’étude sur l’évaluation des contraintes, lacunes, besoins en ressources techniques, financières et en renforcement des capacités et en transfert de technologie pour une meilleure mise en œuvre de la CCNUCC au Togo.Plus spécifiquement il s’agira de :- Analyser les contraintes et lacunes en matière techniques, financière, en renforcement des capacités et en transfert de technologies pour une mise en œuvre pleine et entière de la CCNUCC ;- Analyser et prioriser les besoins techniques, financiers, en renforcement des capacités et en transfert de technologies pour l’adaptation et l’atténuation des changements climatiques au Togo ;- Présenter les besoins du Togo en matière de renforcement des capacités, de transfert de technologie et d'aide financière ;- Fournir des informations sur l'aide reçue et promise au dans la lutte contre les changements climatiques.Duties and ResponsibilitiesRésultats attendus de la missionLa mission du consultant doit aboutir aux résultats ci-après: Les lacunes et contraintes en matière technique, financière, en renforcement des capacités et en transfert de technologie sont connues en vue de mettre en œuvre la CCNUCC ; Les besoins techniques, financiers, en renforcement des capacités et en transfert de technologies pour l’adaptation et l’atténuation des changements climatiques au Togo sont analysés et priorisés ; Les besoins du Togo en matière de renforcement des capacités, de transfert de technologie et d'aide financière sont connus et présentés en vue de la mobilisation des ressources ; Les informations sur l'aide reçue et promise au dans la lutte contre les changements climatiques sont connues. Mandat du consultantLe mandat du consultant consiste à :(i) Recueillir et analyser les informations sur : les lacunes et contraintes à la mise en œuvre de la CCNUCC au Togo ; les lacunes, les besoins financiers, techniques et en renforcement des capacités et en transfert de technologies ; les faiblesses, besoins et priorités en matière de l’éducation, la formation et la sensibilisation du public sur les changements climatiques afin d’améliorer la prise de conscience pour un changement de comportements aux fins de la lutte contre les changements climatiques ;(ii) Identifier les activités, projets et programmes permettant de : améliorer la sensibilisation du public relativement aux changements climatiques ; favoriser une prise de conscience accrue sur les changements climatiques; renforcer le rôle des médias dans la formation et la sensibilisation du public sur les changements climatiques ; favoriser la prise en compte de la problématique des changements climatiques dans les programmes d’enseignement ; promouvoir le transfert et le développement des technologies exogènes au pays et aux régions administratives du Togo valoriser les technologies et savoir-faire endogènes bénéfiques pour la lutte contre les changements climatiques au Togo; faciliter le transfert et l’accès aux technologies et savoir-faire écologiquement rationnels.Le consultant devra travailler en étroite collaboration avec la coordination du projet à qui il rendra compte régulièrement de l’évolution de l’étude.Obligations et Livrables- DocumentsLe Consultant fera un inventaire de tous les documents mis à sa disposition par La Coordination ou produits au cours de la mission pour les besoins de l’audit. Ces documents dont il aura la garde devront être restitués à la fin de la mission. Le Consultant analysera et interprétera les données fournies qui doivent être considérées comme confidentielles.- Secret professionnelLe consultant sera tenu au respect du secret professionnel pendant et après la mission.- Relations avec les autres parties impliquéesLe Consultant est tenu de travailler en étroite collaboration avec toutes les parties impliquées dans les Communications nationales et le PRBA, notamment les services centraux et extérieurs du MERF ainsi que toutes les parties prenantes impliquées dans les changements climatiques.- ResponsabilitéLa Coordination mettra à la disposition du Consultant les études antérieures et les informations disponibles relatifs aux Communications Nationales. Notamment, les rapports de la CNI, la DCN et la TCN du Togo et bien d’autres documents jugés utiles par le Consultant.Le consultant national travaillera en étroite collaboration avec la coordination du projet PRBA. A la fin de sa mission, Il devra soumettre à la coordination du projet TCNCC, le rapport d’étude qui comprendra également un résumé analytique.Le document sera écrit en Times New Roman (police) avec une taille de police égale à 12 et une interligne de 1,5. Par ailleurs, le consultant sera invité à présenter l’étude au cours d’un atelier de validation devant plusieurs acteurs.A l’issue de la consultation, le consultant doit remettre des rendus incluant tous les résultats précités. Il s’agit de :- rapport sur l’évaluation des contraintes, lacunes, besoins en ressources techniques, financières et en renforcement des capacités et en transfert de technologie ;- résumé analytique à mettre dans le document PRBA.MéthodologieL’étude travaillera sous la supervision directe de la coordination du projet et de la Direction de l’Environnement. Avant le démarrage de l’étude, le consultant élaborera et fera approuver par la coordination du projet, un plan de travail détaillé conformément à son dossier d’offre technique. Il devra décrire et exposer de manière claire dans sa méthodologie, la démarche pratique ainsi que le chronogramme pour l’ensemble des activités en conformité avec la décision 1 CP.16 et la décision 2/CP.17.L’étude sera réalisée selon une approche participative et inclusive avec des réunions de travail avec les acteurs et structures impliquées dans la gestion des changements climatiques au niveau national, l’exploitation des documents sectoriels et thématiques, de décisions de la CCNUCC notamment la décision 2CP.17 et autres documents relatifs à l’élaboration des communications nationales et des rapports biennaux.CompetenciesValeurs intrinsèques:• Démontrer son intégrité en se conformant aux valeurs et aux normes morales de l'ONU;• S’inscrire dans la vision, la mission, et favoriser la réalisation des objectifs stratégiques du PNUD• Démontrer sa capacité à exercer dans un environnement multiculturel sans discrimination de genre, de religion, de race, de nationalité et de sensibilité• Démontrer la rigueur dans le travail, une grande disponibilité, une aptitude à travailler en équipe et un esprit d’initiative élevé• Disposer d’un bon sens de l’analyse, d’objectivité, d’intégrité, de rigueur, de bonne moralité, de dynamisme, de capacité relationnelle et de sens du contact humainProfessionnalisme:• Aptitude à faire des analyses, à en tirer des conclusions pertinentes et à faire des propositions constructives; capacité à rédiger des rapports de qualité en français.Leadership:• Aptitude à travailler au sein d’une équipe pluridisciplinaire de haut niveau et à insuffler une dynamique de changement.Planification et organisation:• Faire preuve d'une aptitude à planifier et à organiser son propre travail.Communication:• Etre capable d’écrire de façon claire et concise et de bien s’exprimer oralement.Aptitude technologique:• Bonne maîtrise de l’outil informatique (Word, Excel, Power point, Outlook)Travail en groupe:Aptitude à interagir, à établir et à maintenir les relations de façon effective aussi bien avec les collègues, le supérieur hiérarchique qu'avec des personnes ayant des cultures différentes, d’autres partenaires nationaux et internationaux.Compétences fonctionnelles:• Avoir des qualités en termes d’analyse et de synthèse et de très bonne capacité rédactionnelle et de communication ;• Avoir une bonne maitrise de l’outil informatique ;• Etre capable de travailler sous pression.Required Skills and ExperienceÉducation:Avoir un diplôme de niveau minimum BAC+5 en science de l’environnement, en droit de l’environnement ou du climat et/ou en Science politique avec orientation vers l’environnement ou les changements climatiques et/ou en science de l’environnement et/ou en agriculture et/ou en foresterie et/ou en climatologie ou tout autre domaine connexe.Expériences :- Avoir une expérience professionnelle d’au moins 5 ans dans le domaine des changements climatiques et plus particulièrement dans l’élaboration des orientations politiques relatives à l’environnement et/ou aux changements climatiques ;- Avoir une connaissance actualisée sur les questions liées aux négociations sur le climat et au protocole de Kyoto ainsi qu’aux mécanismes connexes à la convention;- Avoir la capacité d’analyse et de synthèses des informations de diverses sources pour des recommandations pertinentes en matière d’orientation politique ;- Avoir une bonne maîtrise de l’outil informatique ;- Etre familier avec le processus des communications nationales dans le cadre de la convention-cadre des nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC), et- Justifier d’une grande capacité de communication et de rédaction de rapport de portée nationale.Durée de la mission :La durée de la mission est de vingt (20) jours ouvrables répartis comme suit :Activités Durée Temps estimé et délaisPrise de contact avec la coordination du PRBA pour préciser les attentes de la mission 1 jour Première semaine de la missionRecherche documentaire 5 jours Deuxième semaine de la missionCollecte de données 5 jours Troisième semaine de la missionAnalyse des données et rédaction du rapport et soumission du rapport à la coordination 3 jours Cinq semaines après le début de la missionAtelier technique d’examen et de validation du rapport 1 jour Sept semaines après le début de la missionIntégration des observations et soumission du rapport final 5 jours Quinze jours après l’atelier de validationTotal - 20 jours Documents à inclure dans la soumission de la propositionLes Consultant(e)s intéressé(e)s doivent présenter un dossier de candidature comprenant les éléments suivants:Une Proposition Technique• Note explicative sur la compréhension des Termes de Référence et les raisons de la candidature;• Brève présentation de l’approche méthodologique (assortie d’un chronogramme) et de l’organisation de la mission envisagée;• CV incluant : L’expérience acquise dans des projets similaires et au moins 3 références;• P11 dûment rempli et signé (téléchargeable à l’adresse : http://www.tg.undp.org/content/dam/togo/docs/P11_Personal_history_form.doc.Une Proposition Financière: Contrats forfaitairesLa proposition financière sera soumise sur la base de l’approche forfaitaire.La proposition financière prévoit un montant forfaitaire et précise les modalités de paiement sur base de produits/delivrables précis et mesurables (qualitatifs et quantitatifs) même si les paiements seront effectués par tranches ou en une seule fois à l'achèvement total du contrat. Elle doit être libellée en dollars ou en francs CFA.Afin de faciliter la comparaison des offres financières par le service demandeur, il est recommandé de demander aux candidats au Contrat Individuel de fournir une ventilation de ce montant forfaitaire. Les consultants doivent indiquer/détailler dans leurs propositions financières les coûts des billets d’avions aller-retour, le cas échéant, (if applicable), les honoraires, les frais de séjour et le nombre de jours de travail prévus. Le PNUD n'accepte pas les coûts de voyage qui excèdent ceux du billet en classe économique. Si un consultant désire voyager en classe supérieure, il devra le faire sur ses ressources propres.En cas de voyages non prévus dans les TDR, le paiement des coûts de voyage (y compris les billets d’avion, l’hébergement, et les dépenses des terminaux) doit être convenu entre le Bureau du PNUD et le consultant individuel avant le voyage et devra être remboursé.Par ailleurs, les candidats voudront bien noter que les paiements ne pourront être effectués que sur la base des produits livrés, c'est à dire sur présentation du résultat des services spécifiés dans les TdR et après acceptation du responsable désigné par le PNUD.Les candidats pourront être invités ou contactés par téléphone à la fin du processus d’évaluation technique. Aucune note ne sera donnée à cet entretien, mais il sera utilisé pour valider les points donnés au cours de l’évaluation technique et permettra de mesurer/évaluer la bonne connaissance du candidat de l’objet des TDR.EvaluationAnalyse cumulative (Note Pondérée)Le contrat sera attribué au/à la consultant(e) dont l'offre aura été évaluée et ayant reçu la note la plus élevée sur l’ensemble préétabli des critères pondérés technique et financier spécifiques à cette invitation.Pondération: la pondération retenue, pour l’évaluation des offres, est la suivante:• Pourcentage de l’offre technique: 70%;• Pourcentage de l’offre financière: 30%.Seuls les candidats ayant obtenu un minimum des 49 points seront pris en considération pour l'évaluation financière. Après vérification de l'adéquation entre les propositions financière et technique, chaque offre financière recevra une note financière (Nf) calculée par comparaison avec la proposition financière la moins disante (Fm) de la manière suivante : Nf = 30 x Fm / F (F étant le montant de la proposition financière évaluée).Pour finir, les propositions seront classées en fonction de leurs notes technique (Nt) et financière (Nf) combinées, avec application des pondérations (70% pour la proposition technique ; 30% pour la proposition financière) pour aboutir à une note globale (NG = Nt+Nf).L’Offre sera adjugée à l’égard de la soumission ayant obtenu la note totale pondérée la plus élevée tout en tenant compte des principes généraux du PNUD (coût et efficacité). Le PNUD ne s’engage en aucun cas à choisir forcément le Consultant offrant le plus bas prix. Principaux critères de sélectionEligibilité pour l'évaluation technique (Oui/Non)EducationAvoir un niveau BAC + 5 minimum en environnement, chimie, météorologie, agro météorologie, climatologie, économie de l’environnement, écologie, géographie, droit de l’environnement, agronomie, communication ou tout autre domaine connexe ayant un rapport avec le sujet.Expériences :Avoir une expérience de cinq (05) ans au moins dont trois (03) dans la réalisation d’études dans le domaine de l’environnement et particulièrement celles relatives aux changements climatiques.Notation de l'offre technique (70 points)- Avoir une bonne connaissance de la problématique des changements climatiques au Togo et des communications nationales et des rapports biennaux des pays non annexe I (10 pts) ;- Avoir participé au processus de préparation des communications nationales et de rapports biennaux sur les changements climatiques dans le cadre de la CCNUCC (10 pts)- Justifier de grandes capacités de communication et de rédaction de rapports de portée nationale (20 pts) ;- Niveau de compréhension par le consultant de la mission/Cohérence de la proposition du consultant avec les TdR (30 pts).La Proposition doit être soumise par e-mail à l’adresse procurement.tg@undp.org, ou déposée sous pli fermé au siège du PNUD (40, avenue des Nations Unies, à Lomé). La mention «Consultant Individuel (national) pour la formation des experts nationaux sur l’établissement des scénarios d’atténuation des émissions de gaz à effet de serre dans le secteur de l’Agriculture au Togo» devra figurer sur le pli déposé ou en objet de l’e-mail envoyé.

Consultant Individuel (national pour la rédaction de la composante sur les questions transversales dans le document du Premier Rapport Biennal Actualisé sur les changements climatiques (PRBA)

UNDP Country Office - TOGO | Published March 7, 2017  -  Deadline March 20, 2017
cpvs

Rédaction de la composante sur les questions transversales dans le document du Premier Rapport Biennal Actualisé sur les changements climatiques (PRBA)Location : Lomé, TOGOApplication Deadline : 20 mars 2017Type of Contract : Contrat Individuel /nationalLanguages Required : Français / AnglaisDuration of Initial Contract : 30 jours ouvrablesDate du début de la mission 27 mars 2017Toute demande de clarification doit être adressée par courrier électronique à l'adresse e-mail clarification.tg@undp.org. Le PNUD Togo enverra une copie écrite de la réponse à tous les candidat(e)s qui ont manifesté leur intérêt à cet avis d’appel à candidature sans mentionner la source de la requête. Le PNUD s'engage à atteindre la diversité de la population active en termes de sexe, de nationalité et de culture. Les individus issus de groupes minoritaires, les groupes autochtones et les personnes handicapées sont également encouragés à postuler. Toutes les demandes seront traitées avec la plus stricte confidentialité.BackgroundLe Togo a ratifié la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC) en 1995 et le Protocole de Kyoto en 2004.Après la Communication Nationale Initiale (CNI) présentée à la CdP.7 à Marrakech, sa deuxième communication nationale (DCN) qui a été achevé en Décembre 2010 et sa troisième communication nationale (TCNCC), achevée en 2015, conformément à ses engagements au titre de la Convention Cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) et à la décision 17/CP.8, le Togo a lancé en septembre 2015 la préparation de son Premier Rapport Biennal Actualisé (PRBA) avec l’appui technique et financier du Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM) et du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD).La préparation du premier rapport biennal actualisé du Togo sur les changements climatiques répond aux décisions 1/CP.16 et 2/CP.17 qui en définissent les méthodologies et les procédures pour la préparation et la soumission au secrétariat de la CCNUCC, des rapports biennaux actualisés.Ainsi, conformément aux recommandations des paragraphes 11 à 13 de la décision 2/CP.17 de la CCNUCC, annexe III, le Togo s’est engagé, avec l’appui du FEM et du PNUD, dans le processus de préparation de son premier rapport biennal actualisé depuis septembre 2015.Dans le cadre de la préparation de son Premier Rapport Biennal Actualisé (PRBA), le Togo a réalisé, (i) l’étude sur les circonstances nationales ; (ii) l’étude sur l’évaluation des contraintes, lacunes, besoins en ressources techniques, financières et en renforcement des capacités et en transfert de technologie ; (iii) l’étude sur les dispositions institutionnelles pertinentes à mettre en place pour la préparation continue des communications nationales et des rapports biennaux actualisés; (iv) et l’étude pour la mise en place d’un système national de mesure, notification et vérification, qui constituent les questions transversales.La présente étude vise à faire une synthèse des études et à préparer la composante sur les questions transversales du PRBA. Cette synthèse couvrira les circonstances nationales, l’évaluation des contraintes, lacunes, besoins en ressources techniques, financières, en renforcement des capacités et en transfert de technologie, les dispositions institutionnelles pertinentes à mettre en place pour la préparation continue des communications nationales et des rapports biennaux actualisés et la mise en place d’un système national de mesure, notification et vérification. Cette composante pourra s’écrire en en trois chapitres.ObjectifsL’objectif général de cette mission est de faire une synthèse des études et à préparer la composante sur les questions transversales du PRBAPlus spécifiquement il s’agira de : Faire le résumé de l’étude sur les circonstances nationales en un chapitre ; Faire le résumé de l’étude sur l’évaluation des contraintes, lacunes, besoins en ressources techniques, financières et en renforcement des capacités et en transfert de technologie en un chapitre; Faire le résumé de l’étude sur les dispositions institutionnelles pertinentes à mettre en place pour la préparation continue des communications nationales et des rapports biennaux actualisés et la mise en place d’un système national de mesure, notification et vérification) dans le document du PRBA en un chapitre; Faire un résumé analytique des trois chapitres à mettre dans le résumé analytique du PRBA ; Présenter les autres informations qui ne sont pas évoquées dans les différentes études, mais qui sont nécessaires.Duties and ResponsibilitiesRésultats attendus de la missionLa mission du consultant doit aboutir aux résultats ci-après: le résumé de l’étude sur les circonstances nationales en un chapitre est réalisé et disponible ; le résumé de l’étude sur l’évaluation des contraintes, lacunes, besoins en ressources techniques, financières et en renforcement des capacités et en transfert de technologie en un chapitre est réalisé et disponible; le résumé de l’étude sur les dispositions institutionnelles pertinentes à mettre en place pour la préparation continue des communications nationales et des rapports biennaux actualisés et la mise en place d’un système national de mesure, notification et vérification) dans le document du PRBA en un chapitre est réalisé et disponible ; un résumé analytique des trois chapitres à mettre dans le résumé analytique du PRBA est réalisé et disponible ; les autres informations qui ne sont pas évoquées dans les différentes études, mais qui sont nécessaires sont disponibles dans le PRBA. Mandat du consultantSous la supervision du Chef d’équipe, le consultant a pour mandat de :Le consultant aura pour mandat de : Présenter la résumé du chapitre 1 sur les circonstances nationales conformément aux paragraphes 2 (a) de la décision 2 CP.17 de la CCNUCC, annexe III ; Présenter le résumé du chapitre 2 sur les dispositifs institutionnels liés au MNV conformément aux paragraphes 2 (a) de la décision 2 CP.17 de la CCNUCC, annexe III ; Présenter résumé du chapitre concernant l’évaluation des contraintes, lacunes, besoins en ressources techniques, financières et en renforcement des capacités et en transfert de technologie ; Faire un résumé analytique sur ces chapitres à mettre dans le résumé analytique du document du PRBA.Obligations et LivrablesLe consultant est tenu de travailler en étroite collaboration avec la coordination du projet du PRBA et le chef d’équipe de rédaction. La rédaction de ces trois chapitres concernant les questions transversales peut se faire en faisant appel à tout autre acteur pouvant être impliqué pour sa bonne compréhension. Ces différents chapitres sur les circonstances nationales, les dispositifs institutionnels liés au MNV et l’évaluation des contraintes, lacunes, besoins en ressources techniques, financières et en renforcement des capacités et en transfert de technologie, feront l’objet d’évaluation à l’occasion de réunions techniques entre la coordination du projet, le chef d’équipe, les experts ayant réalisé les différentes études et des personnes ressources.Le consultant doit prendre part à la réunion restreinte d’examen du draft du document du PRBA en présence des autres consultants thématiques, le chef d’équipe de rédaction et de compilation, les autres consultants et la coordination du projet.Le consultant est tenu de participer à l’atelier national de validation du document qui sera organisé par la coordination du projet PRBA.Le coordonnateur du projet, fournira au consultant, les informations et la documentation nécessaires à l’atteinte de sa mission.A la fin de la mission, le chef d’équipe de rédaction du document devra soumettre à la coordination du projet PRBA, tous les livrables en version papier et sous format numérique Microsoft Word. Il s’agit de : résumé sur les circonstances nationales; résumé sur l’évaluation des contraintes, lacunes, besoins en ressources techniques, financières et en renforcement des capacités et en transfert de technologie ; résumé sur les dispositifs institutionnels liés au MNV ; résumé analytique prenant en compte tous les chapitres ci-dessus résumés.MéthodologieLa synthèse des études objet des questions transversales sera réalisée par un consultant qui travaillera en étroite collaboration avec le chef d’équipe de rédaction et la Coordination du projet.Avant le démarrage de l’étude, le consultant élaborera et fera approuver par la coordination du projet, un plan de travail détaillé conformément à son dossier d’offre technique. Il devra décrire et exposer de manière claire dans sa méthodologie, la démarche pratique ainsi que le chronogramme pour l’ensemble des activités en conformité avec la décision 1 CP.16 et la décision 2/CP.17.La méthodologie comprendra entre autres : les réunions de travail, l’exploitation des documents sectoriels et thématiques, des décisions de la CCNUCC notamment les décisions 2CP.17 et 1CP.16 et autres documents relatifs à l’élaboration des communications nationales et des rapports biennaux, la rédaction des chapitres sur les circonstances nationales, les dispositifs institutionnels liés au MNV et l’évaluation des contraintes, lacunes, besoins en ressources techniques, financières et en renforcement des capacités et en transfert de technologie, la validation technique de ces différents chapitres, la prise en compte des observations formulées et la validation du document complet.Réunion de travail avec la Coordination du projet pour l’harmonisation de la compréhension des TdR ;Cette étape est essentielle pour la clarification des TdR et l’harmonisation de leur compréhension par les deux parties.L’exploitation des documentsL’exploitation documentaire consistera en la consultation des rapports d’études sur les circonstances nationales; l’évaluation des contraintes, lacunes, besoins en ressources techniques, financières et en renforcement des capacités et en transfert de technologie ; les dispositions institutionnelles pertinentes à mettre en place pour la préparation continue des communications nationales et des rapports biennaux actualisés et la mise en place d’un système national de mesure, notification et vérification, réalisées dans le cadre de la préparation du PRBA.Rédaction des synthèses des rapports thématiques et du document du PRBAIl s’agira de: rédiger le résumé de l’études sur les circonstances nationales en tenant compte des liens, synergie et complémentarité qui existent entre les différents secteurs de développement; rédiger le résumé de l’étude sur l’évaluation des contraintes, lacunes, besoins en ressources techniques, financières et en renforcement des capacités et en transfert de technologie ; rédiger le résumé des études sur les dispositions institutionnelles pertinentes à mettre en place pour la préparation continue des communications nationales et des rapports biennaux actualisés et la mise en place d’un système national de mesure, notification et vérification ; rédiger de façon harmonieuse les différentes composantes de ces trois chapitres du document du PRBA en tenant compte de la complémentarité et du lien qui existent entre eux ; rédiger le résumé analytique sur les trois chapitres à mettre dans le résumé analytique du PRBA.CompetenciesValeurs intrinsèques:• Démontrer son intégrité en se conformant aux valeurs et aux normes morales de l'ONU;• S’inscrire dans la vision, la mission, et favoriser la réalisation des objectifs stratégiques du PNUD• Démontrer sa capacité à exercer dans un environnement multiculturel sans discrimination de genre, de religion, de race, de nationalité et de sensibilité• Démontrer la rigueur dans le travail, une grande disponibilité, une aptitude à travailler en équipe et un esprit d’initiative élevé• Disposer d’un bon sens de l’analyse, d’objectivité, d’intégrité, de rigueur, de bonne moralité, de dynamisme, de capacité relationnelle et de sens du contact humainProfessionnalisme:• Aptitude à faire des analyses, à en tirer des conclusions pertinentes et à faire des propositions constructives; capacité à rédiger des rapports de qualité en français.Leadership:• Aptitude à travailler au sein d’une équipe pluridisciplinaire de haut niveau et à insuffler une dynamique de changement.Planification et organisation:• Faire preuve d'une aptitude à planifier et à organiser son propre travail.Communication:• Etre capable d’écrire de façon claire et concise et de bien s’exprimer oralement.Aptitude technologique:• Bonne maîtrise de l’outil informatique (Word, Excel, Power point, Outlook)Travail en groupe:Aptitude à interagir, à établir et à maintenir les relations de façon effective aussi bien avec les collègues, le supérieur hiérarchique qu'avec des personnes ayant des cultures différentes, d’autres partenaires nationaux et internationaux.Compétences fonctionnelles:• Avoir des qualités en termes d’analyse et de synthèse et de très bonne capacité rédactionnelle et de communication ;• Avoir une bonne maitrise de l’outil informatique ;• Etre capable de travailler sous pression.Required Skills and ExperienceÉducation:Avoir un diplôme de niveau minimum BAC+5 en science de l’environnement, en droit de l’environnement ou du climat et/ou en Science politique avec orientation vers l’environnement ou les changements climatiques et/ou en science de l’environnement et/ou en agriculture et/ou en foresterie et/ou en climatologie ou tout autre domaine connexe.Expériences :- Avoir une expérience de cinq (05) ans au moins dans la réalisation d’études dans le domaine de l’environnement et particulièrement celles relatives aux changements climatiques.- Avoir une bonne connaissance des décisions des conférences des parties à la convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, en matière d’élaboration des communications nationales et des rapports biennaux par les pays non-annexe I et de méthodologies du GIEC 2006 et ses directives;- Avoir une grande capacité de planification, communication, d’analyse, de synthèse et de rédaction de rapport de portée nationale ;- Avoir une bonne maîtrise de l’outil informatique et des logiciels Microsoft Word, Microsoft PowerPoint et Microsoft Excel.Durée de la mission :La durée de la mission est estimée à trente (30) jours ouvrables. Toutefois, le chef d’équipe de rédaction sera sollicité durant tout le processus devant conduire à la validation du document du PRBA en atelier national, en Conseil des Ministres et par les instances de la convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques. La durée de la mission est répartie comme suit :Activités Durée Temps estimé et délaisRéunion de travail avec la coordination du PRBA pour préciser les attentes de la mission 1 jour Première semaine de la missionExploitation des documents sectoriels et des études d’atténuation et autres documents nécessaires pour le travail 9 jours 1ère et 2ème semaine de la missionRédaction du chapitre sur les questions transversales du PRBA 5 jours À partir de la troisième semaine de la missionRéunion technique de validation de ce chapitre 1 jour Cinq semaines après le début de la missionIntégration des observations et amélioration des trois chapitres sur les questions transversales du PRBA 8 jours Huit semaines après le début de la missionAtelier national de validation du document complet 1 jour Dix semaines après le début de la missionIntégration des observations sur le chapitre et soumission du rapport final 5 jours Sept jours après l’atelier de validationTotal 30 joursDocuments à inclure dans la soumission de la propositionLes Consultant(e)s intéressé(e)s doivent présenter un dossier de candidature comprenant les éléments suivants:Une Proposition Technique• Note explicative sur la compréhension des Termes de Référence et les raisons de la candidature;• Brève présentation de l’approche méthodologique (assortie d’un chronogramme) et de l’organisation de la mission envisagée;• CV incluant : L’expérience acquise dans des projets similaires et au moins 3 références;• P11 dûment rempli et signé (téléchargeable à l’adresse : http://www.tg.undp.org/content/dam/togo/docs/P11_Personal_history_form.doc.Une Proposition Financière: Contrats forfaitairesLa proposition financière sera soumise sur la base de l’approche forfaitaire.La proposition financière prévoit un montant forfaitaire et précise les modalités de paiement sur base de produits/delivrables précis et mesurables (qualitatifs et quantitatifs) même si les paiements seront effectués par tranches ou en une seule fois à l'achèvement total du contrat. Elle doit être libellée en dollars ou en francs CFA.Afin de faciliter la comparaison des offres financières par le service demandeur, il est recommandé de demander aux candidats au Contrat Individuel de fournir une ventilation de ce montant forfaitaire. Les consultants doivent indiquer/détailler dans leurs propositions financières les coûts des billets d’avions aller-retour, le cas échéant, (if applicable), les honoraires, les frais de séjour et le nombre de jours de travail prévus. Le PNUD n'accepte pas les coûts de voyage qui excèdent ceux du billet en classe économique. Si un consultant désire voyager en classe supérieure, il devra le faire sur ses ressources propres.En cas de voyages non prévus dans les TDR, le paiement des coûts de voyage (y compris les billets d’avion, l’hébergement, et les dépenses des terminaux) doit être convenu entre le Bureau du PNUD et le consultant individuel avant le voyage et devra être remboursé.Par ailleurs, les candidats voudront bien noter que les paiements ne pourront être effectués que sur la base des produits livrés, c'est à dire sur présentation du résultat des services spécifiés dans les TdR et après acceptation du responsable désigné par le PNUD.Les candidats pourront être invités ou contactés par téléphone à la fin du processus d’évaluation technique. Aucune note ne sera donnée à cet entretien, mais il sera utilisé pour valider les points donnés au cours de l’évaluation technique et permettra de mesurer/évaluer la bonne connaissance du candidat de l’objet des TDR.EvaluationAnalyse cumulative (Note Pondérée)Le contrat sera attribué au/à la consultant(e) dont l'offre aura été évaluée et ayant reçu la note la plus élevée sur l’ensemble préétabli des critères pondérés technique et financier spécifiques à cette invitation.Pondération: la pondération retenue, pour l’évaluation des offres, est la suivante:• Pourcentage de l’offre technique: 70%;• Pourcentage de l’offre financière: 30%.Seuls les candidats ayant obtenu un minimum des 49 points seront pris en considération pour l'évaluation financière. Après vérification de l'adéquation entre les propositions financière et technique, chaque offre financière recevra une note financière (Nf) calculée par comparaison avec la proposition financière la moins disante (Fm) de la manière suivante : Nf = 30 x Fm / F (F étant le montant de la proposition financière évaluée).Pour finir, les propositions seront classées en fonction de leurs notes technique (Nt) et financière (Nf) combinées, avec application des pondérations (70% pour la proposition technique ; 30% pour la proposition financière) pour aboutir à une note globale (NG = Nt+Nf).L’Offre sera adjugée à l’égard de la soumission ayant obtenu la note totale pondérée la plus élevée tout en tenant compte des principes généraux du PNUD (coût et efficacité). Le PNUD ne s’engage en aucun cas à choisir forcément le Consultant offrant le plus bas prix. Principaux critères de sélectionEligibilité pour l'évaluation technique (Oui/Non)EducationAvoir un niveau BAC + 5 minimum en environnement, chimie, météorologie, agro météorologie, climatologie, économie de l’environnement, écologie, géographie, droit de l’environnement, agronomie, communication ou tout autre domaine connexe ayant un rapport avec le sujet.Expériences :Avoir au moins dont trois (03) dans la réalisation d’études dans le domaine de l’environnement et particulièrement celles relatives aux changements climatiques.Notation de l'offre technique (70 points)- Avoir une bonne connaissance de la problématique des changements climatiques au Togo (10 pts)- Avoir participé au processus de préparation des communications nationales et de rapports biennaux sur les changements climatiques dans le cadre de la CCNUCC (10 pts)- Justifier de grandes capacités de communication et de rédaction de rapports de portée nationale (20 pts)- Niveau de compréhension par le consultant de la mission/Cohérence de la proposition du consultant avec les TdR (30 pts).La Proposition doit être soumise par e-mail à l’adresse procurement.tg@undp.org, ou déposée sous pli fermé au siège du PNUD (40, avenue des Nations Unies, à Lomé). La mention «Consultant Individuel (national) pour la formation des experts nationaux sur l’établissement des scénarios d’atténuation des émissions de gaz à effet de serre dans le secteur de l’Agriculture au Togo» devra figurer sur le pli déposé ou en objet de l’e-mail envoyé.

Recrutement d’un(e) consultant(e) national(e) charge(e) d’élaborer une stratégie de mobilisation de ressources pour le PNRCME-DD

PNUD TOGO - TOGO | Published September 21, 2017  -  Deadline October 10, 2017
cpvs

Recrutement d’un(e) consultant(e) national(e) charge(e) d’élaborer une stratégie de mobilisation de ressources pour le PNRCME-DDDepuis la reprise de la coopération avec la communauté internationale en 2006 après une période de troubles sociopolitiques de 1991 à 2005, le Togo a élaboré et conduit plusieurs stratégies de développement du pays avec le concours des Partenaires Techniques et Financiers (PTF). Ainsi, le Document intérimaire de Stratégie de Réduction de la Pauvreté (DSRP-I) mis en œuvre sur la période 2007-2008 a permis de bénéficier de l’Initiative en faveur des Pays Pauvres Très Endettés (I-PPTE). Le DSRP Complet qui s’en est suivi, a non seulement permis d’atteindre le point d’achèvement de cette initiative mais également de renouer avec la croissance sur la période 2009-2011. La Stratégie de Croissance Accélérée et de Promotion de l’Emploi (SCAPE) définie pour la période 2013-2017, ambitionne de soutenir la croissance pour réduire les inégalités et créer des emplois, avec des effets multiplicateurs sur le niveau des revenus, la qualité de vie des Togolais et la vitesse de réalisation des OMD. La SCAPE se matérialise à travers les cinq axes suivants : (i) développement des secteurs à fort potentiel de croissance, (ii) renforcement des infrastructures économiques, (iii) développement du capital humain, protection sociale et emploi, (iv) renforcement de la gouvernance, et (v) promotion d’un développement participatif, équilibré et durable.L’horizon de mise en œuvre de la SCAPE est prévu en 2017. Dans la poursuite des efforts de développement, le Togo est engagé dans l’élaboration d’un Plan National de Développement (PND) pour la période 2018-2022, en lien avec les Objectifs de Développement Durable (ODD), l’agenda 2063 de l’Union Africaine et la vision du Chef de l’Etat.Objectifs de la mission :L’étude a pour objectif principal d’élaborer un plan de mobilisation des ressources auprès des partenaires pour le financement des Plans d’Actions Opérationnelles (PAO) des différentes composantes du PNRCME-DD.Plus spécifiquement, il s’agit de :présenter clairement les enjeux liés à une bonne communication pour l’appropriation du programme dans la conduite de la politique de développement socio-politique du pays ;identifier les différents partenaires financiers à cibler tant sur le plan interne qu’externe ;identifier en lien avec les partenaires financiers ainsi définis, la nature/originedes différents financements à mobiliser (financements internes, financements des partenaires au développement, financements innovants, etc.) ;identifier les canaux de communication pour le plaidoyer auprès des différents partenaires ;élaborer des documents, outils et supports de plaidoyer des acteurs internes et externes, des thèmes de plaidoyer pour fédérer les partenaires autours des besoins de financement du PNRCME-DD;élaborer des messages de plaidoyer adaptés aux partenairesDélai de soumission : 10 octobre 2017

Recrutement d’un(e) consultant(e) international(e) charge(e) d’élaborer une stratégie de mobilisation de ressources pour le PNRCME-DD

PNUD TOGO - TOGO | Published September 21, 2017  -  Deadline October 10, 2017
cpvs

Recrutement d’un(e) consultant(e) international(e) charge(e) d’élaborer une stratégie de mobilisation de ressources pour le PNRCME-DDDepuis la reprise de la coopération avec la communauté internationale en 2006 après une période de troubles sociopolitiques de 1991 à 2005, le Togo a élaboré et conduit plusieurs stratégies de développement du pays avec le concours des Partenaires Techniques et Financiers (PTF). Ainsi, le Document intérimaire de Stratégie de Réduction de la Pauvreté (DSRP-I) mis en œuvre sur la période 2007-2008 a permis de bénéficier de l’Initiative en faveur des Pays Pauvres Très Endettés (I-PPTE). Le DSRP Complet qui s’en est suivi, a non seulement permis d’atteindre le point d’achèvement de cette initiative mais également de renouer avec la croissance sur la période 2009-2011. La Stratégie de Croissance Accélérée et de Promotion de l’Emploi (SCAPE) définie pour la période 2013-2017, ambitionne de soutenir la croissance pour réduire les inégalités et créer des emplois, avec des effets multiplicateurs sur le niveau des revenus, la qualité de vie des Togolais et la vitesse de réalisation des OMD. La SCAPE se matérialise à travers les cinq axes suivants : (i) développement des secteurs à fort potentiel de croissance, (ii) renforcement des infrastructures économiques, (iii) développement du capital humain, protection sociale et emploi, (iv) renforcement de la gouvernance, et (v) promotion d’un développement participatif, équilibré et durable.L’horizon de mise en œuvre de la SCAPE est prévu en 2017. Dans la poursuite des efforts de développement, le Togo est engagé dans l’élaboration d’un Plan National de Développement (PND) pour la période 2018-2022, en lien avec les Objectifs de Développement Durable (ODD), l’agenda 2063 de l’Union Africaine et la vision du Chef de l’Etat.Objectifs de la mission :L’étude a pour objectif principal d’élaborer un plan de mobilisation des ressources auprès des partenaires pour le financement des Plans d’Actions Opérationnelles (PAO) des différentes composantes du PNRCME-DD.Plus spécifiquement, il s’agit de :présenter clairement les enjeux liés à une bonne communication pour l’appropriation du programme dans la conduite de la politique de développement socio-politique du pays ;identifier les différents partenaires financiers à cibler tant sur le plan interne qu’externe ;identifier en lien avec les partenaires financiers ainsi définis, la nature/originedes différents financements à mobiliser (financements internes, financements des partenaires au développement, financements innovants, etc.) ;identifier les canaux de communication pour le plaidoyer auprès des différents partenaires ;élaborer des documents, outils et supports de plaidoyer des acteurs internes et externes, des thèmes de plaidoyer pour fédérer les partenaires autours des besoins de financement du PNRCME-DD;élaborer des messages de plaidoyer adaptés aux partenairesDélai de soumission : 10 octobre 2017

AMI – Togo - Recrutement d’un consultant individuel international assistant technique en technique douanière – 12 2015

 | Published December 29, 2015
cpvs

Menu Search Language Home English Français Site searchSearch keyword(s): Search Background DAI Handbook DAI Policy Workshops Appeals Process Request for Documents FAQs Contact us Home » Disclosure and Access to Information » Request for Documents DAI Request Form In this section Please use this form to request documents that you have not been able to find on our website. Your Information Title* Mr Mrs Miss Ms Name* Email* Phone Country* Afghanistan Åland Islands Albania Algeria American Samoa Andorra Angola Anguilla Antarctica Antigua and Barbuda Argentina Armenia Aruba Australia Austria Azerbaijan Bahrain Bangladesh Barbados Belarus Belgium Belize Benin Bermuda Bhutan Bolivia Bosnia and Herzegovina Botswana Bouvet Island Brazil British Indian Ocean Territory British Virgin Islands Brunei Bulgaria Burkina Faso Burundi Cambodia Cameroon Canada Cape Verde Cayman Islands Central African Republic Chad Chile China Christmas Island Cocos (Keeling) Islands Colombia Comoros Congo Congo-Brazzaville Cook Islands Costa Rica Côte d’Ivoire Croatia Cuba Cyprus Czech Republic Denmark Djibouti Dominica Dominican Republic Ecuador Egypt El Salvador Equatorial Guinea Eritrea Estonia Ethiopia Falkland Islands Faroes Fiji Finland France French Guiana French Polynesia French Southern Territories Gabon Gambia Georgia Germany Ghana Gibraltar Greece Greenland Grenada Guadeloupe Guam Guatemala Guinea Guinea-Bissau Guyana Haiti Heard Island and McDonald Islands Honduras Hong Kong SAR of China Hungary Iceland India Indonesia Iran Iraq Ireland Israel Italy Jamaica Japan Jordan Kazakhstan Kenya Kiribati Kuwait Kyrgyzstan Laos Latvia Lebanon Lesotho Liberia Libya Liechtenstein Lithuania Luxembourg Macao SAR of China Macedonia Madagascar Malawi Malaysia Maldives Mali Malta Marshall Islands Martinique Mauritania Mauritius Mayotte Mexico Micronesia Moldova Monaco Mongolia Montenegro Montserrat Morocco Mozambique Myanmar Namibia Nauru Nepal Netherlands Netherlands Antilles New Caledonia New Zealand Nicaragua Niger Nigeria Niue Norfolk Island North Korea Northern Marianas Norway Oman Pakistan Palau Palestine Panama Papua New Guinea Paraguay Peru Philippines Pitcairn Islands Poland Portugal Puerto Rico Qatar Reunion Romania Russia Rwanda Saint Helena Saint Kitts and Nevis Saint Lucia Saint Pierre and Miquelon Saint Vincent and the Grenadines Samoa San Marino São Tomé e Príncipe Saudi Arabia Senegal Serbia Seychelles Sierra Leone Singapore Slovakia Slovenia Solomon Islands Somalia South Africa South Georgia and the South Sandwich Islands South Korea Spain Sri Lanka Sudan Suriname Svalbard Swaziland Sweden Switzerland Syria Taiwan Tajikistan Tanzania Thailand The Bahamas Timor-Leste Togo Tokelau Tonga Trinidad and Tobago Tunisia Turkey Turkmenistan Turks and Caicos Islands Tuvalu Uganda Ukraine United Arab Emirates United Kingdom United States United States Minor Outlying Islands Uruguay US Virgin Islands Uzbekistan Vanuatu Vatican City Venezuela Vietnam Wallis and Futuna Western Sahara Yemen Zambia Zimbabwe Affiliation* Academics Association Consultant Development agency Education Government Media Non-governmental organization Multilateral organization Private sector Research Other Requested Information Date Range* Starting February 2nd 2013 and up January 1st 2006 – February 1st 2013 January 1st 2001 – December 31st 2005 January 1st 1996 – December 31st 2000 January 1st 1991 – December 31st 1995 January 1st 1986 – December 31st 1990 January 1st 1981 – December 31st 1985 January 1st 1976 – December 31st 1980 Before and up to December 31st 1975 Countries* Algeria Angola Benin Botswana Burkina Faso Burundi Cameroon Cape Verde Central African Republic Chad Comoros Congo Côte d’Ivoire Democratic Republic of Congo Djibouti Egypt Equatorial Guinea Eritrea Ethiopia Gabon Gambia Ghana Guinea Guinea-Bissau Kenya Lesotho Liberia Libya Madagascar Malawi Mali Mauritania Mauritius Morocco Mozambique Namibia Niger Nigeria Rwanda São Tomé & Príncipe Senegal Seychelles Sierra Leone Somalia South Africa South Sudan Sudan Swaziland Tanzania Togo Tunisia Uganda Zambia Zimbabwe Topics* African Carbon Support Program African Fertilizer Financing Mechanism African Financial Markets Initiative (AFMI) African Financing Partnership African Guarantee Fund for Small and Medium-sized Enterprises African Legal Support Facility African Peer Review Mechanism African Water Facility African Women in Business Initiative Agriculture & Agro-industries Aid for Trade Trust Fund Civil Society Climate Change Climate for Development in Africa (ClimDev-Africa) Initiative Climate Investment Funds (CIF) Congo Basin Forest Fund Deauville Partnership Economic & Financial Governance Education Emergency Liquidity Facility (ELF) Energy & Power Enhanced Private Sector Assistance for Africa: EPSA Initiative Environment Extractive Industries Transparency Initiative Financial Crisis Food Production Fragile States Facility Fund for African Private Sector Assistance Gender Global Environment Facility (GEF) Health Health in Africa Fund Higher Education Science and Technology Trust Fund Human and Social Development Information & Communication Technology Infrastructure Investment Climate Facility Making Finance Work for Africa Partnership Microfinance Multidonor Trust Fund Middle Income Countries Migration and Development Initiative Millennium Development Goals (MDGs) Multi-Donor Governance Trust Fund Multidonor Water Partnership Program NEPAD NEPAD Infrastructure Project Preparation Facility (NEPAD-IPFF) Partnerships Poverty Reduction Private Sector Development Programme for Infrastructure Development in Africa (PIDA) Quality Assurance & Results Regional Integration Rural Water Supply & Sanitation Initiative Seed Capital Assistance Facility (SCAF) South-South Cooperation Trust Fund Strategic Partnership with Africa Sustainable Energy Fund for Africa Trade Finance Initiative Transport Water Supply & Sanitation Youth Zimbabwe Multi-Donor Trust Fund Enquiry details Quote "The policy is a reaffirmation of the Bank Group’s commitment, to carry out its development activities in an open and transparent manner..." AfDB's VP SG Simultaneous disclosure Declassified Key documents Board Documents Policy Documents Strategy Documents Project & Operations Project-related Procurement Publications Environmental & Social Assessments Financial Information Legal Documents All Documents Useful Links Integrity and Anti-Corruption AfDB Group's Long Term Strategy Countries Field Office Contacts AfDB and IATI MapAfrica Civil Society Initiatives & Partnerships Explore what we do Sectors Agriculture & Agro-industries Climate Change Economic & Financial Governance Education Energy & Power Environment Gender Health Human Capital Development Information & Communication Technology Infrastructure Private Sector Transport Water Supply & Sanitation Topics Civil Society Employment Financial Crisis Food Production Millennium Development Goals (MDGs) Partnerships Poverty Reduction Quality Assurance & Results Regional Integration Sanctions System Structural Transformation Youth Ebola Independent Development Evaluation (IDEV) Select a country Explore our activities Please select a country North Africa - Algeria - Egypt - Libya - Mauritania - Morocco - Tunisia West Africa - Benin - Burkina Faso - Cape Verde - Côte d’Ivoire - Gambia - Ghana - Guinea - Guinea-Bissau - Liberia - Mali - Niger - Nigeria - Senegal - Sierra Leone - Togo East Africa - Burundi - Comoros - Djibouti - Eritrea - Ethiopia - Kenya - Rwanda - Seychelles - Somalia - South Sudan - Sudan - Tanzania - Uganda Central Africa - Cameroon - Central African Republic - Chad - Congo - Democratic Republic of Congo - Equatorial Guinea - Gabon - Madagascar Southern Africa - Angola - Botswana - Lesotho - Malawi - Mauritius - Mozambique - Namibia - São Tomé & Príncipe - South Africa - Swaziland - Zambia - Zimbabwe Terms & Conditions Disclosure and Access to Information Sitemap Search Glossary RSS Feeds Facebook Twitter Instagram Photos Flickr Photos Youtube Videos RSS Email © 2015 African Development Bank Group Web design agency - Liquid Light

EOI – Togo - Consultant individuel - Expert en Développement des PME - PARMCO – 12 2015

 | Published December 7, 2015
cpvs

Menu Search Language Home English Français Site searchSearch keyword(s): Search Background DAI Handbook DAI Policy Workshops Appeals Process Request for Documents FAQs Contact us Home » Disclosure and Access to Information » Request for Documents DAI Request Form In this section Please use this form to request documents that you have not been able to find on our website. Your Information Title* Mr Mrs Miss Ms Name* Email* Phone Country* Afghanistan Åland Islands Albania Algeria American Samoa Andorra Angola Anguilla Antarctica Antigua and Barbuda Argentina Armenia Aruba Australia Austria Azerbaijan Bahrain Bangladesh Barbados Belarus Belgium Belize Benin Bermuda Bhutan Bolivia Bosnia and Herzegovina Botswana Bouvet Island Brazil British Indian Ocean Territory British Virgin Islands Brunei Bulgaria Burkina Faso Burundi Cambodia Cameroon Canada Cape Verde Cayman Islands Central African Republic Chad Chile China Christmas Island Cocos (Keeling) Islands Colombia Comoros Congo Congo-Brazzaville Cook Islands Costa Rica Côte d’Ivoire Croatia Cuba Cyprus Czech Republic Denmark Djibouti Dominica Dominican Republic Ecuador Egypt El Salvador Equatorial Guinea Eritrea Estonia Ethiopia Falkland Islands Faroes Fiji Finland France French Guiana French Polynesia French Southern Territories Gabon Gambia Georgia Germany Ghana Gibraltar Greece Greenland Grenada Guadeloupe Guam Guatemala Guinea Guinea-Bissau Guyana Haiti Heard Island and McDonald Islands Honduras Hong Kong SAR of China Hungary Iceland India Indonesia Iran Iraq Ireland Israel Italy Jamaica Japan Jordan Kazakhstan Kenya Kiribati Kuwait Kyrgyzstan Laos Latvia Lebanon Lesotho Liberia Libya Liechtenstein Lithuania Luxembourg Macao SAR of China Macedonia Madagascar Malawi Malaysia Maldives Mali Malta Marshall Islands Martinique Mauritania Mauritius Mayotte Mexico Micronesia Moldova Monaco Mongolia Montenegro Montserrat Morocco Mozambique Myanmar Namibia Nauru Nepal Netherlands Netherlands Antilles New Caledonia New Zealand Nicaragua Niger Nigeria Niue Norfolk Island North Korea Northern Marianas Norway Oman Pakistan Palau Palestine Panama Papua New Guinea Paraguay Peru Philippines Pitcairn Islands Poland Portugal Puerto Rico Qatar Reunion Romania Russia Rwanda Saint Helena Saint Kitts and Nevis Saint Lucia Saint Pierre and Miquelon Saint Vincent and the Grenadines Samoa San Marino São Tomé e Príncipe Saudi Arabia Senegal Serbia Seychelles Sierra Leone Singapore Slovakia Slovenia Solomon Islands Somalia South Africa South Georgia and the South Sandwich Islands South Korea Spain Sri Lanka Sudan Suriname Svalbard Swaziland Sweden Switzerland Syria Taiwan Tajikistan Tanzania Thailand The Bahamas Timor-Leste Togo Tokelau Tonga Trinidad and Tobago Tunisia Turkey Turkmenistan Turks and Caicos Islands Tuvalu Uganda Ukraine United Arab Emirates United Kingdom United States United States Minor Outlying Islands Uruguay US Virgin Islands Uzbekistan Vanuatu Vatican City Venezuela Vietnam Wallis and Futuna Western Sahara Yemen Zambia Zimbabwe Affiliation* Academics Association Consultant Development agency Education Government Media Non-governmental organization Multilateral organization Private sector Research Other Requested Information Date Range* Starting February 2nd 2013 and up January 1st 2006 – February 1st 2013 January 1st 2001 – December 31st 2005 January 1st 1996 – December 31st 2000 January 1st 1991 – December 31st 1995 January 1st 1986 – December 31st 1990 January 1st 1981 – December 31st 1985 January 1st 1976 – December 31st 1980 Before and up to December 31st 1975 Countries* Algeria Angola Benin Botswana Burkina Faso Burundi Cameroon Cape Verde Central African Republic Chad Comoros Congo Côte d’Ivoire Democratic Republic of Congo Djibouti Egypt Equatorial Guinea Eritrea Ethiopia Gabon Gambia Ghana Guinea Guinea-Bissau Kenya Lesotho Liberia Libya Madagascar Malawi Mali Mauritania Mauritius Morocco Mozambique Namibia Niger Nigeria Rwanda São Tomé & Príncipe Senegal Seychelles Sierra Leone Somalia South Africa South Sudan Sudan Swaziland Tanzania Togo Tunisia Uganda Zambia Zimbabwe Topics* African Carbon Support Program African Fertilizer Financing Mechanism African Financial Markets Initiative (AFMI) African Financing Partnership African Guarantee Fund for Small and Medium-sized Enterprises African Legal Support Facility African Peer Review Mechanism African Water Facility African Women in Business Initiative Agriculture & Agro-industries Aid for Trade Trust Fund Civil Society Climate Change Climate for Development in Africa (ClimDev-Africa) Initiative Climate Investment Funds (CIF) Congo Basin Forest Fund Deauville Partnership Economic & Financial Governance Education Emergency Liquidity Facility (ELF) Energy & Power Enhanced Private Sector Assistance for Africa: EPSA Initiative Environment Extractive Industries Transparency Initiative Financial Crisis Food Production Fragile States Facility Fund for African Private Sector Assistance Gender Global Environment Facility (GEF) Health Health in Africa Fund Higher Education Science and Technology Trust Fund Human and Social Development Information & Communication Technology Infrastructure Investment Climate Facility Making Finance Work for Africa Partnership Microfinance Multidonor Trust Fund Middle Income Countries Migration and Development Initiative Millennium Development Goals (MDGs) Multi-Donor Governance Trust Fund Multidonor Water Partnership Program NEPAD NEPAD Infrastructure Project Preparation Facility (NEPAD-IPFF) Partnerships Poverty Reduction Private Sector Development Programme for Infrastructure Development in Africa (PIDA) Quality Assurance & Results Regional Integration Rural Water Supply & Sanitation Initiative Seed Capital Assistance Facility (SCAF) South-South Cooperation Trust Fund Strategic Partnership with Africa Sustainable Energy Fund for Africa Trade Finance Initiative Transport Water Supply & Sanitation Youth Zimbabwe Multi-Donor Trust Fund Enquiry details Quote "The policy is a reaffirmation of the Bank Group’s commitment, to carry out its development activities in an open and transparent manner..." AfDB's VP SG Simultaneous disclosure Declassified Key documents Board Documents Policy Documents Strategy Documents Project & Operations Project-related Procurement Publications Environmental & Social Assessments Financial Information Legal Documents All Documents Useful Links Integrity and Anti-Corruption AfDB Group's Long Term Strategy Countries Field Office Contacts AfDB and IATI MapAfrica Civil Society Initiatives & Partnerships Explore what we do Sectors Agriculture & Agro-industries Climate Change Economic & Financial Governance Education Energy & Power Environment Gender Health Human Capital Development Information & Communication Technology Infrastructure Private Sector Transport Water Supply & Sanitation Topics Civil Society Employment Financial Crisis Food Production Millennium Development Goals (MDGs) Partnerships Poverty Reduction Quality Assurance & Results Regional Integration Sanctions System Structural Transformation Youth Ebola Independent Development Evaluation (IDEV) Select a country Explore our activities Please select a country North Africa - Algeria - Egypt - Libya - Mauritania - Morocco - Tunisia West Africa - Benin - Burkina Faso - Cape Verde - Côte d’Ivoire - Gambia - Ghana - Guinea - Guinea-Bissau - Liberia - Mali - Niger - Nigeria - Senegal - Sierra Leone - Togo East Africa - Burundi - Comoros - Djibouti - Eritrea - Ethiopia - Kenya - Rwanda - Seychelles - Somalia - South Sudan - Sudan - Tanzania - Uganda Central Africa - Cameroon - Central African Republic - Chad - Congo - Democratic Republic of Congo - Equatorial Guinea - Gabon - Madagascar Southern Africa - Angola - Botswana - Lesotho - Malawi - Mauritius - Mozambique - Namibia - São Tomé & Príncipe - South Africa - Swaziland - Zambia - Zimbabwe Terms & Conditions Disclosure and Access to Information Sitemap Search Glossary RSS Feeds Facebook Twitter Instagram Photos Flickr Photos Youtube Videos RSS Email © 2015 African Development Bank Group Web design agency - Liquid Light

Consultant national pour l’élaboration des propositions de décrets de requalification pour les Aires Protégées

PNUD TOGO - TOGO | Published August 18, 2017  -  Deadline August 31, 2017
cpvs

Consultant national pour l’élaboration des propositions de décrets de requalification pour les Aires ProtégéesLes bouleversements socio-politiques qui ont secoué le Togo dans les années 90 et le retrait quasi-total des programmes de coopération internationale, ont eu de graves répercussions sur le système de gestion des aires protégées (AP) au Togo ainsi que sur les infrastructures du pays. Les parcs et les réserves nationaux ont connu de profondes dégradations en raison d’absence de stratégie globale de gestion des Aires Protégées. Cette situation se traduit par l’inadéquation des cadres juridique, politique et institutionnel existant, le manque de ressources à la fois financières et humaines capables d’assurer la gestion durable des AP. La réserve de faune Oti-Mandouri et le parc national de la Kéran contigu, ont été constamment envahis par les communautés locales soit pour cultiver ou faire paître du bétail, soit pour installer des villages, détruisant les écosystèmes en usant de méthodes d’exploitation qui ne garantissent pas la durabilité des ressources (pratiques anarchiques de feux de brousse, exploitation non contrôlée de bois de chauffage et de charbon, braconnage). Les conflits entre les agriculteurs et les éleveurs sont accrus en même temps qu’ils s’aggravent, exacerbés par la pression supplémentaire qu’exercent les éleveurs transhumants et leur bétail, ainsi que les effets des changements climatiques. La faune autrefois abondante dans ces deux AP, dont le regroupement formaient le Complexe Oti-Kéran-Mandouri (OKM) a en grande partie disparue.Prenant conscience de cette situation, le gouvernent togolais a sollicité l’appui technique et financier du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), du Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM) et de l’Union Economique et Monétaire Ouest africain (UEMOA) pour formuler et mettre en œuvre un projet intitulé « Renforcement du rôle de conservation du système national d’aires protégées du Togo ». Le projet d’un montant total de plus de deux millions de dollars couvrant une période de 5 ans, vise à inverser les tendances en rétablissant la fonctionnalité du Complexe OKM en se fondant sur l’approche de cogestion. Il vise également à rétablir la connexion entre OKM et les autres écosystèmes régionaux notamment ceux des parcs nationaux de l’entente. Le PNUD en tant qu’agence d’exécution du FEM assure la mise en œuvre du projet suivant la modalité d’exécution nationale (NEX). Le Ministère de l’environnement et des ressources forestières (MERF) à travers la Direction des Ressources Forestières (DRF) est l’entité nationale de mise en œuvre du projet.Dans ce contexte, le Projet de renforcement du rôle de conservation du système national d’aires protégées, initié par le gouvernement togolais et financé par les partenaires techniques et financiers intervient pour promouvoir une gestion durable des aires protégées. Ce projet a réalisé plusieurs activés de sensibilisation, de matérialisation des limites définies de façon consensuelle avec les acteurs locaux par la mise en place de petites bornes. A terme, le projet devrait d’abord proposer des protocoles d’accords liant tous les acteurs intervenant dans la gestion des aires protégées. Ces protocoles d’accords définiront clairement le rôle de chaque acteur notamment ses droits et devoirs. Ensuite, il proposera des projets de décrets portant requalification de certaines aires protégées. A cet effet, l’article 03 de l’arrêté No 005/MERF/CAB/SG/DFC du 21 mai 2004 portant composition des dossiers de requalification des aires protégées du Togo, prévoit les activités nécessaires préalables à la préparation des projets de décret de requalification des AP.Lancé en février 2012, le projet a connu une suspension par le gouvernement en novembre 2015 suite au soulèvement des populations à Mango (une localité périphérique du complexe OKM). Ce soulèvement traduit les malaises ressentis par les populations par rapport à l’approche de gestion des AP du pays qui n’intègre pas suffisamment les dimensions socio-économique et culturelle des populations. Ce qui a contribué à mettre en mal la cohabitation pacifique des aires protégées avec les populations riveraines. Les populations riveraines ont gardé aussi les souvenirs de la gestion répressive de l’administration forestière du passé. Ces souvenirs ne permettent pas à ces populations d’espérer d’éventuelles retombées que la gestion efficace des ressources naturelles pourrait les apporter.En septembre 2016, le Gouvernement togolais à travers le Ministère de l’environnement et des ressources forestières (MERF) a adressé une demande au Bureau du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) Togo pour étudier la possibilité de poursuivre les activités du Projet « Renforcement du rôle de conservation du système national d’aires protégées du Togo (PRAPT) » dans les autres aires protégées du système national, à l’exception du complexe Oti-Kéran-Mandouri pour lequel des concertations avec l’ensemble des parties prenantes sont en cours.Sur la base de cette demande le PNUD et ses partenaires ont accepté la prolongation des activités du projet jusqu’en juin 2018. Par ailleurs, le gouvernement a retenu les AP de de Fazao-Malfakassa (192 000 ha), d’Abdoulaye (30 000 ha), d’Alédjo (765 ha) et des Monts Balam (4 075 ha) pour mettre en œuvre les activités restantes du projet pour atteindre les effets et impacts tels que formulés dans le PRODOC et avec la participation effective des communautés riveraines. La délimitation de la majeure partie de ces aires protégées a été déjà effectuée par le PRAPT au cours des trois dernières années grâce au bornage consensuel et participatif avec l’appui des communautés.Dans le souci de trouver une solution durable à la problématique de gestion des AP au Togo, le plan de travail réaménagé du projet prévoir la réalisation d’un Plan d’aménagement et de gestion des AP retenues pour la dernière phase du projet.Dans le souci de trouver un mécanisme de gestion efficace des AP et permettre aux populations riveraines de jouir pleinement des retombées de celles-ci, il est prévu l’élaboration des propositions de décrets de requalification de ces AP et des propositions des modèles de protocoles d'accords et de contrats entre le MERF et les communautés.L’élaboration des dossiers de requalification doit globalement être accélérée, si l’on considère (i) les échéances prochaines du financement du PIR 11 FED de l’UE et d’autres financement sur les AP ; (ii) la nécessité de procéder effectivement à la requalification des aires prioritaires (arrêté ministériel) afin que celles-ci puissent permettre de poursuivre le travail et les dynamiques déjà engagés avec les populations riveraines.Description des Responsabilités :Objectifs de la missionObjectif généralLa présente étude vise à satisfaire trois objectifs complémentaires :Assurer la gestion durable des aires protégées en général et celle de Fazao-Malfakassa, d’Aledjo, d’Abdoulaye et des Monts Balam à travers la définition des bases consensuelles engageant toutes les parties prenantes ;Améliorer la communication sur les aires protégées et promouvoir les bonnes pratiques favorisant l’implication active, volontaire et consciente des populations locales dans l’aménagement et la gestion des aires protégée ;Assurer une meilleure interprétation du rôle des aires protégées par les parties prenantes en proposant des protocoles d’accords et des cahiers de charges pour la concession de certaines AP tout en intégrant la conservation de la biodiversité et les besoins fondamentaux des populations riveraines de ces aires protégéePrière envoyer vos propositions (propositions technique et financière) dûment signées à l’adresse e-mail procurement.tg@undp.org avec mention de la référence et intitulé du dossier. Votre proposition devra être reçue au plus tard le 31 Août 2017